- PUBLICITÉ -
Les Voyageurs leur servent un sérieux avertissement

Les membres de la formation des Bisons devront redoubler d’ardeur pour venir à bout des Voyageurs.

Les Voyageurs leur servent un sérieux avertissement

Début des séries pour les Bisons

S’il y a des amateurs qui avaient prédit que les Bisons de Saint-Eustache balayeraient en quatre matchs les Voyageurs du Saguenay, ils devront refaire leurs pronostics.

Forts de leur victoire en trois parties consécutives face aux Guerriers de Granby en première ronde éliminatoire, ce sont des Voyageurs confiants qui se sont présentés en sol eustachois, mercredi dernier.

Aidés par le lanceur partant, Édouard Delage, qui a su bien éparpiller 3 coups sûrs et 5 buts sur balles en 5 manches et un tiers pour n’accorder finalement qu’un point aux Bisons, les visiteurs ont finalement quitté le parc Clair Martin en avance 1-0 dans cette série quart de finale. Dans cette victoire acquise par la marque de 2-1, en relève à Delage, Vincent Kner s’est montré lui aussi très solide.

Du côté des Bisons, Vincent Ouellette n’a pas grand-chose à se reprocher. Même s’il ne pouvait compter sur son fidèle complice Jean-Philippe Rousseau derrière le marbre, il a offert une très solide performance. En 7 manches, il a concédé un seul point mérité sur 5 coups sûrs et 3 buts sur balles.

Compliquer l’existence

En perdant ce premier duel, les porte-couleurs du club eustachois se compliquent drôlement la vie. En effet, en raison de la présence de nombreux partisans bruyants au domicile des Voyageurs, il n’est vraiment pas facile pour une équipe adverse de se sentir à l’aise à cet endroit.

Comme aussi les Voyageurs ont terminé loin derrière les Bisons au classement général en saison régulière, ils ne ressentent pas autant de pression que leurs vis-à-vis. Bref, après l’affrontement de ce soir (samedi), les protégés de Luc Desgroseilliers pourraient bien se retrouver en déficit 0-2 dans cette confrontation 4 de 7. À noter que la 3e rencontre entre les deux formations aura lieu ce dimanche 30 août et s’amorcera sur le coup de 16 h.

Interrogé à la suite de ce revers dans le premier match, Desgroseilliers n’a pas voulu se servir du fait que son équipe n’avait pas joué depuis plus de deux semaines, pour excuser les erreurs d’exécution. «Nous avons eu plusieurs opportunités de prendre l’initiative pour de bon dans ce match, mais les gars n’y sont pas parvenus. À la lumière du résultat, il faut se rendre à l’évidence qu’il y avait des joueurs qui n’étaient pas prêts ce soir mentalement. Des signaux ratés, des jeux de base pas réalisés, des mauvaises courses sur les buts, bref, quand on réunit tous ces détails, cela explique très bien les causes du revers.»

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top