- PUBLICITÉ -
Les Vikings font mentir leur entraîneur

(Photo Yves Déry) - Le Rouge et Noir a vaincu les Patriotes de Châteauguay trois fois par la marque de 4-1, pour remporter la série.

Les Vikings font mentir leur entraîneur

Gain 3-0 contre Châteauguay

Les Vikings ont fait mentir leur entraîneur en chef, Dave Thériault, en remportant en trois matchs la première série des éliminatoires. Le Rouge et Noir a vaincu les Patriotes de Châteauguay trois fois par la marque de 4 à 1. En fin de saison, l’entraîneur avait prédit que cette série ne se terminerait pas en trois rencontres en faveur de l’une ou l’autre des équipes.

«Ils m’ont fait mentir à mon plus grand bonheur et à ma plus grande surprise», convient Thériault. Il estime que la retraite fermée qui a précédé cette première série éliminatoire a renforcé les liens unissant ses joueurs. «Nous sommes partis en retraite fermée le dimanche et le lundi précédents. Nous avons eu beaucoup de plaisir dans le Nord. Ça leur a fait oublier les deux dernières défaites de la saison», raconte-t-il.

Les deux premières rencontres de la série de 3 de 5 se déroulaient mercredi dernier à Châteauguay. Au premier match, les Vikings ont marqué les premiers pour donner le ton de la dispute. Dans cette première victoire de 4 à 1, Jérémie Labelle, Marc-André Kaiser, Jonathan Huberdeau et Matthew Boudreau ont été les marqueurs.
À la deuxième rencontre, Nicolas Tessier a donné l’avance aux siens en marquant le premier. Frédéric Pilon, Matthew Boudreau et Antoine Quevillon ont marqué chacun un but par la suite pour faire gagner leur équipe avec un écart de trois points.

Devant quelques centaines de partisans, les Eustachois avaient tout en main pour remporter la rencontre. Cette fois-ci, c’est un Patriote qui a marqué le premier, mais quelques secondes plus tard, le défenseur Marc-André Kaiser a égalisé la marque. «Les 10 premières minutes de jeu ont été plus difficiles, admet Thériault. Sinon, nous avons été en contrôle tout le match, même si on a accordé plus de tirs. Magnan a fait la différence.»

En effet, le gardien de but Philippe Magnan a été solide devant le filet au cours de la série, contribuant grandement au gain de la formation. Pour l’entraîneur, la défensive a su jouer avec stabilité comparativement à la saison régulière.

L’apport du capitaine de la formation, Antoine Quevillon, est également à souligner. «Son apport est énorme. Autant en production de points, en jeux défensifs qu’en attitude», souligne-t-il. Antoine Quevillon a marqué le deuxième but de son équipe sans aide. Il a ensuite permis à Maxime Simard de réaliser un point pour finalement compléter le travail en faisant bouger les cordages dans un filet désert pour inscrire le résultat de 4-1 au tableau indicateur.

Au moment d’écrire ces lignes, la suite n’était pas connue. Les Vikings ne savaient pas encore qui seraient leurs prochains adversaires.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top