- PUBLICITÉ -
Les Vikings avaient pourtant leur sort entre leurs mains

Photo Michel Chartrand - À l’instar de Jeffrey Turcotte, qui a reçu, vendredi dernier, 46 tirs, dont plusieurs menaçants, David Richer n’a pas eu le support défensif escompté devant le filet des Vikings, dimanche dernier, alors qu’il a dû faire face à 45 tirs.

Les Vikings avaient pourtant leur sort entre leurs mains

Exclus des séries

En subissant trois revers d’affilée pour conclure le calendrier régulier, les Vikings de Saint-Eustache ont finalement été devancés par les joueurs de l’Intrépide de Gatineau, afin d’obtenir la dernière place disponible donnant accès aux éliminatoires. Fait plutôt inusité, en raison des points accordés après une égalité après trois périodes, les Gatinois passent devant les Eustachois, et ce, malgré une victoire de moins.

Avec la victoire de l’Intrépide à leur dernier match, les Vikings avaient une dernière manche, dimanche dernier, pour à tout le moins les rejoindre au classement et ainsi passer devant eux en raison de leur ratio victoires-défaites (18-25). Cependant, devant leurs partisans, les Commandeurs de Lévis n’ont laissé aucune faveur à leurs opposants. Ils ont, entre autres, dirigé 45 tirs en direction de David Richer, en route vers un triomphe de 5-2. Pour les Vikings, Benjamin Bohémier, encore lui, a enregistré le 1er filet de son équipe. Soit dit en passant, il a d’ailleurs terminé au 1er rang de son club au niveau des buts avec 18. Pour sa part, Marc-Antoine Bouillon a bouclé la saison régulière avec le plus grand total de points, soit 41 (15-26), suivi de près par le défenseur Loïk Léveillé, avec 39 (10-29).

Maintenant éliminés, la saison des joueurs des Vikings n’est pas terminée pour autant. À l’issue de la première ronde des séries, ils chercheront à mériter l’une des quatre places disponibles pour les championnats provinciaux qui se dérouleront en avril, à Laval.

Mauvais présage

Pour amorcer le dernier week-end du calendrier régulier, les Vikings avaient tout d’abord rendez-vous avec les Lions du Lac Saint-Louis. Avec de nouveau les Benjamin Bohémier (tour du chapeau) et Francis Perron, deux passes, qui ont notamment encore fait des leurs en attaque, les visiteurs à Dollard-des-Ormeaux menaient 5-2 en début de 3e période. Cependant, comme cela s’est produit trop souvent cette saison, les protégés de Dave Thériault n’ont pas été en mesure de garder le contrôle du match. Ainsi, en moins de 15 minutes de jeu, les Lions ont marqué quatre buts aux dépens de leurs rivaux pour arracher finalement la victoire par la marque de 6-5. D’office devant le filet des visiteurs, Jeffrey Turcotte a été soumis à un barrage de 46 tirs.

Même si les Lions ont perdu deux excellents joueurs au junior majeur, dont le centre Jonathan Drouin, ils possèdent encore une bonne force de frappe offensive. En leur laissant donc un peu trop de manœuvre dans leur territoire, les Vikings ont fini par se brûler. Pour un, Anthony De Luca y est allé d’une performance de 1 but et 2 aides face à son ancienne formation. Faut dire qu’en n’ayant pas dans l’alignement un élément-clé en Carl Neill, blessé à une cheville, son absence à la ligne bleue a fait très mal. Il a revêtu l’uniforme, dimanche, à Lévis, mais tout porte à croire qu’il était loin d’être à son meilleur.

Dans la défaite, mince consolation, Vincent Ouellet s’est avéré un autre attaquant du club eustachois qui a bien fait en attaque, lui qui, outre son 12e filet de la saison, a mérité une aide sur le 7e but du défenseur Marc-Antoine Laurin.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top