- PUBLICITÉ -
Les Patriotes n’ont pas été piégés

Photo Pierre Latour - Capable de se tirer d’affaire comme voltigeur, en défensive, c’est tout de même sur la butte qu’Alexandre Chalut s’avère le plus utile aux Patriotes.

Les Patriotes n’ont pas été piégés

Face aux Seigneurs

Quand on dit que dans le sport, le compteur se remet à zéro lorsque les séries éliminatoires se mettent en branle, c’est tout sauf un cliché. Dans la Ligue de baseball junior AA de la Rive-Sud/Montréal, il y a un bel exemple alors que les Olympiques de Drummondville, qui n’avaient pu faire mieux qu’une fiche de 11 gains contre 19 revers, sont venus à bout des Cardinals du Lac Saint-Louis.

Pourtant, ces derniers, avaient bouclé la saison régulière avec un dossier de 20 victoires et seulement 10 défaites. De leur côté, les joueurs du ProGym de Sherbrooke, champions du calendrier régulier, ont eu la frousse face aux Guerriers de Granby. En effet, ils l’ont emporté finalement dans le 5e et dernier match décisif de cette série 3 de 5.

Pour leur part, opposés en 1re ronde éliminatoire aux Seigneurs de Repentigny, les porte-couleurs des Patriotes de Saint-Eustache ont joué avec aplomb pour ainsi éliminer leurs rivaux en 4 rencontres. Dans le 1er match, les Eustachois ont tonné dès la première manche en marquant 6 points. Après avoir entamé le match avec un simple comme premier frappeur et croisé le marbre, dans cette même 1re manche, Francis Trottier est revenu au bâton, et a trouvé le moyen de produire 2 points à l’aide d’un autre simple. En récidivant avec un triple en 4e, Trottier devait terminer la rencontre avec 5 points produits à son crédit. Son coéquipier Simon Dugas a aussi brillé, avec une soirée de 3 en 3, et 2 points produits. Limitant les frappeurs des Seigneurs à 1 seul point en 5 manches en n’allouant que 4 coups sûrs, Alexandre Chalut a mérité la victoire dans un duel qui s’est finalement soldé par la marque de 12-1 en faveur des Patriotes.

Simon Mailloux en grande forme

Dans le second affrontement, l’artilleur Simon Mailloux s’est avéré la vedette dans le camp des Seigneurs. Limitant les visiteurs à 3 points, ses coéquipiers ont réussi à effacer un déficit de 1-3, pour finalement se sauver avec un gain de 4-3, en 8e manche.

Les Patriotes n’ont cependant pas tardé à remettre les pendules à l’heure et démontrer leur supériorité. Pendant que les Bruno-Pierre Marcil et Kevin Desrosiers unissaient leurs efforts sur la butte pour blanchir l’attaque repentignoise, François-Olivier Quévillon a pris les choses en main en attaque pour les éventuels vainqueurs. Il y est allé notamment de 3 coups sûrs, dont 2 doubles.

Puis, dans le 4e match de la série, Charles St-Laurent n’a pas regretté d’avoir fait confiance à Francis Duquette, qui a très bien œuvré durant les 6 manches au monticule. Il faut dire que l’offensive eustachoise lui a permis d’officier avec aisance, en inscrivant 12 points, et ce, en frappant 11 coups sûrs et en soutirant 8 buts sur balles. Cette fois-là, ce fut Bruno Salicco qui s’est particulièrement distingué avec 3 coups sûrs. Par ailleurs, aux yeux du coach St-Laurent, la plus grande profondeur des Patriotes par rapport aux Seigneurs, explique en grande partie l’allure de la série.

En disputant d’ici les prochains jours, deux matches chacun contre les clubs de Saint-Constant et de Drummondville, les Patriotes tenteront d’obtenir une des deux places disponibles dans leur section, pour accéder aux demi-finales.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top