- PUBLICITÉ -
Les Patriotes ne pouvaient espérer mieux des Voltigeurs

(Photo Michel Chartrand) - L’entraîneur-chef des Patriotes, François Cardinal, voue beaucoup de respect à ses joueurs. En retour, les gars semblent grandement apprécier son approche et lui rendent bien.

Les Patriotes ne pouvaient espérer mieux des Voltigeurs

À leur premier match

Pas mal, les Patriotes de Saint-Eustache jouent déjà pour ,1000. Ok, les pessimistes, il serait fort surprenant que les porte-couleurs eustachois remportent leurs 31 prochaines parties du calendrier régulier. Somme toute cependant, de voir les protégés de François Cardinal disposer des Voltigeurs de Sainte-Thérèse 14-2 à leur première partie, par surcroît à l’étranger, représente une excellente nouvelle.

D’autant plus qu’en raison de la proximité entre les deux villes, l’orgueil semble toujours plus présent quand ces deux clubs rivaux s’affrontent. Si le meilleur club de baseball junior AA dans les Laurentides a été longtemps identifié à celui des Voltigeurs, cette année, les Patriotes partent avec une grande longueur d’avance sur papier. Cependant, le mentor de l’équipe eustachoise, François Cardinal, se méfie des Térésiens. «Depuis quelques années, on entend parler que les Voltigeurs éprouvent de la difficulté à recruter des joueurs. Néanmoins, ils semblent toujours avoir le moyen de mettre un club potable sur le terrain. C’est tout à l’honneur des dirigeants et des entraîneurs», reconnaît celui-ci.

En tout cas, lors de cette première partie, on ne peut pas dire que les athlètes locaux se sont montrés très hostiles. En quatrième manche seulement, ils ont alloué sept points aux Patriotes, dont six non mérités. Pendant ce temps, sur la butte, Nicolas Grenier s’est avéré en plein contrôle durant les deux manches et deux tiers en service pour mériter la victoire. Il n’a concédé qu’un coup sûr tout en faisant mordre la poussière à cinq frappeurs. Les Alexandre Dagenais et Jonathan Lavoie ont été les autres artilleurs qui ont vu de l’action pour les vainqueurs.

En attaque, les Patriotes ont totalisé 13 coups sûrs. Les Alexandre Tardif et Jean-Sébastien Paquin, 3 en 4 chacun, et Jean-Philippe David, 2 en 3, ont réussi huit d’entre eux. Au chapitre des points produits maintenant, les Tardif et Paquin se sont aussi signalés à ce chapitre avec une récolte respective de 4 et de 3. Nicolas Grenier a par ailleurs aidé sa cause au monticule avec la production de deux points.

Au festival des parties remises

Le retard dans les travaux de réfection du parc Clair Matin ne fait pas qu’occasionner des maux de tête aux Bisons. L’état-major des Patriotes a déjà été contraint de reporter trois duels locaux. Heureusement pour les Patriotes, leur calendrier n’est pas aussi chargé que celui de leurs cousins des Bisons. Ainsi, à moins que la pluie ne s’en mêle comme cela s’est produit samedi dernier, alors que les Patriotes étaient censés rendre visite aux joueurs de Saint-Bruno, l’horaire à venir ne devrait pas être trop condensé.

Outre l’affrontement contre les Associés de Laval, il y a de cela trois jours, les Eustachois ne joueront que deux autres parties en mai, soit ce soir à domicile, à 19 h 30, face aux Seigneurs de Repentigny, et le 31 mai, à 14 h, contre Progym de Sherbrooke. En juin, par contre, l’histoire risque d’être différente pour les Patriotes, alors que 13 matchs sont prévus. C’est à ce moment-là que François Cardinal devrait apprécier au plus haut point la profondeur dont il dispose au niveau du personnel de lanceurs, avec notamment le retour de Carl Pilon et de Bruno-Pierre Marcil.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top