- PUBLICITÉ -
Les morceaux du puzzle semblent de mieux en mieux s’assembler

Photo Pierre Latour - Pour mériter sa 2e victoire de la saison

Les morceaux du puzzle semblent de mieux en mieux s’assembler

Pour les Patriotes

À la lumière des performances des Patriotes de Saint-Eustache lors des premiers matchs du calendrier régulier 2013, on peut constater que les joueurs ont eu besoin de quelques semaines pour s’ajuster à un nouvel entraîneur‑chef en Anthony Mignacca.

Côté température par surcroît, on ne peut pas dire qu’en mai, les porte-couleurs eustachois ont été très choyés lorsqu’ils ont sauté dans le feu de l’action. Dans les circonstances, on peut donc dire que les Patriotes ne s’en sont pas tirés trop mal avec une fiche de 3‑4.

Puis, en ce début de juin, les protégés d’Anthony Mignacca s’avèrent sur une lancée intéressante. Cela a débuté samedi dernier, alors qu’ils menaient 6‑0 sur les Orioles de Montréal avant que le duel soit suspendu, en raison de la pluie et des orages.

Deux jours plus tard, au domicile des Associés de Laval, même s’ils ont laissé filer une avance de 8‑4 en fin de 7e manche, les Patriotes ont trouvé le moyen de l’emporter en supplémentaire (8e manche), grâce notamment à un simple opportun de François‑Olivier Quévillon.

Dans cette rencontre remportée finalement par la marque de 12‑8, en plus de récolter trois coups sûrs comme lanceur de relève, Jérémie Maillé‑Bizier a signé la victoire en blanchissant les Lavallois en une manche et deux tiers.

Duquette et Marcil en évidence

Le lendemain soir au parc Clair Matin, les Eustachois accueillaient les Tigres du Lac Saint‑Louis. Auteur de trois coups sûrs la veille, Francis Duquette a poursuivi son bon travail en attaque. Son double, qui a produit deux points en seconde manche, a donné le ton à son équipe, en route vers un gain au compte de 4‑1. En offensive, Marc‑André Larose a aussi bien fait avec un simple productif en 2e et plus tard dans le match, il est passé bien près de réussir un circuit au champ centre, qui a tout de même résulté en un double.

Sur la butte pendant tout l’affrontement, Bruno‑Pierre Marcil s’est montré très solide en n’accordant qu’un seul point, 6 coups sûrs et 2 buts sur balles. Signe que ses lancers avaient du mordant et de la vélocité, il a enregistré neuf retraits au bâton.

Vingt‑quatre heures plus tard, les Patriotes ont vaincu à domicile les Seigneurs de Repentigny 5‑3. Cette troisième victoire consécutive a permis aux hommes de Mignacca de s’approcher des Repentignois et du sommet de leur section.

Dans l’autre division, les Jets de Pointe-aux‑Trembles surprennent pour le moment en occupant le 1er rang, tandis que les clubs de Sherbrooke et de Saint-Constant, qui sont fidèles à leur réputation d’excellence, montrent aussi un excellent dossier de 7‑2 à ce jour. «Même dans nos récentes défaites, je trouve que les gars ont bien joué et ont bien travaillé. Prenons notre revers subi le 27 mai dernier face aux Jets de Pointe-aux‑Trembles, ce n’est pas mêlant, les frappeurs des Jets ont frappé pour 6 000 kilomètres de distance, tellement ils étaient « hot » au bâton ce soir‑là. Il faut parfois ainsi rendre crédit à nos adversaires», de noter le coach Mignacca.

Soit dit en passant, avec 10 rencontres déjà disputées, les Patriotes sont ceux qui ont vu le plus d’action jusqu’à présent. D’ici le tournoi de Saguenay qui aura lieu pendant le week‑end de la Fête nationale, six autres parties figurent à leur horaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top