- PUBLICITÉ -
Les joueurs U‑9 D1 en évidence au moment opportun

Photo Yves Déry - Même s’ils n’ont remporté aucune victoire

Les joueurs U‑9 D1 en évidence au moment opportun

Tournoi de soccer estival de Saint‑Eustache

Même si l’Association régionale de soccer des Laurentides empêche deux organisations sur son territoire d’organiser un tournoi le même week‑end, il reste qu’à la grandeur de la province, l’offre s’avère considérable.

Conscients de cette réalité, les dirigeants du soccer eustachois aimeraient pouvoir déplacer la date de leur tournoi estival, qui coïncide actuellement avec la fête de la Saint‑Jean, pour espérer attirer encore plus d’équipes. Cependant, pour le moment c’est impossible, car en fonction de la limitation expliquée précédemment, il ne reste plus aucune autre date disponible.

Ainsi, malgré un nouveau look au logo du tournoi, des privilèges pour les clubs gagnants et finalistes lors du tournoi d’hiver et la présence de kiosques spéciaux d’animation, le comité organisateur de la 29e édition du tournoi n’a pu compter sur la centaine d’équipes attendues. Au total, c’est finalement 65 formations qui se sont produites en action, dont 10 équipes eustachoises.

Les représentants U‑9 D1 victorieux

Suivant les règles d’opération de Soccer Québec, la formule festival était en vigueur pour les catégories U‑6 à U‑8. Au niveau de la représentation locale, il y a même eu une équipe entièrement féminine U‑6, qui a évolué face à des garçons.

À partir de la catégorie U‑9, il y avait des finales. Les porte-couleurs du Dynamo de Saint-Eustache D‑1 ont retenu particulièrement l’attention chez les 9 ans et moins.

Tout d’abord, du côté féminin, les joueuses des entraîneurs Serge Blais, Johanne Charest et Gabriel Martineau ont remporté la grande finale, à l’issue d’une victoire de 2‑1 sur les Cobras de Pierrefonds. Ces mêmes Cobras avaient défait les Eustachoises en ronde préliminaire par cette marque.

Chez les garçons, après avoir conclu les préliminaires avec une fiche de trois gains et un revers, les porte-couleurs du Dynamo se sont qualifiés pour la finale en vertu d’un meilleur différentiel que l’Arsenal de L’Assomption. Lors de l’affrontement décisif, les protégés de David Constantin et de Karine Dubeau avaient une grosse commande sur les bras car ils affrontaient le Delta Jaune de Laval, invaincu jusque‑là. Grâce à un effort collectif digne de mention, les Eustachois ont mis la main sur la médaille d’or, l’emportant par la marque de 2‑1.

Sous la gouverne de l’entraîneur‑chef Lucien Goulet, les joueuses du club U‑12 D2 ont aussi atteint la grande finale. Elles ont finalement baissé pavillon au compte de 2‑0 face aux représentantes de Fabrose (Fusion).

Des organisateurs heureux

Même si la coordonnatrice Nancy Hipson, flanquée à ses côtés de Sophie Brenner et Yan Le Quéau, ainsi que de plusieurs bénévoles, aurait souhaité accueillir encore plus d’équipes, côté organisation, elle disait mission accomplie. De plus, après la présence le samedi d’un kiosque Subway, le dimanche, par une température plus clémente, la présence d’un autre kiosque de ce genre, en Danone, a attiré son lot de visiteurs.

Faut dire que ces installations temporaires avaient été placées de manière stratégique, puisque les joueurs des équipes finalistes et gagnantes devaient passer par là. En effet, la remise des médailles avait lieu dans le Complexe multisports, et ce, à proximité du terrain de l’école secondaire des Patriotes.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top