- PUBLICITÉ -
Les joueurs moustiques des Red Sox se développent fort bien

Sous la gouverne d’Alain Mailhot, Pierre Dupuis et d’Yvon Cabana, les jeunes porte-couleurs talentueux du moustique mineur des Red Sox des Laurentides ont pour nom Bryan Mailhot, Charles Mayer, Édouard Savoie, Xavier Dupuis, Simon Cabana, Marc-Olivier Tessier, Olivier Charron, Matthew Mailhot, Félix Beaudry, Mathieu Charlebois et Marc-Antoine Lebreux.

Les joueurs moustiques des Red Sox se développent fort bien

Baseball AA

Avec pas moins de 70 joueurs qui se sont présentés au camp d’entraînement des Red Sox des Laurentides, catégorie moustique, dès le départ, les entraîneurs-chefs respectifs du club majeur, Pascal Lafrance, et club mineur, Alain Mailhot, ont senti que cela augurait bien.

Dans le cas des joueurs en provenance de la catégorie atome, il restait maintenant à voir comment le passage du lance-balles au lanceur s’effectuerait. De la présence d’un lanceur, s’en suit aussi tout le travail lié à la technique des artilleurs ainsi qu’à la position clé de receveur. Bref, aux dires d’Alain Mailhot, les jeunes, en peu de temps, doivent assimiler beaucoup de contenu d’apprentissage.

Dirigeant les athlètes de première année, il faut croire qu’Alain Mailhot et ses seconds ont vu juste dans la sélection de leurs 11 protégés. En plus d’être doués au niveau talent, ils sont des plus réceptifs à tout ce qui leur est enseigné. Avec comme résultat qu’en saison régulière, parmi les 62 équipes de la Ligue intercités métropolitaine, au moment d’écrire ces lignes, ils s’avèrent les seuls qui demeurent invaincus. «De plus en plus, nous sentons que les quatre autres clubs sont des plus affamés à vouloir nous vaincre. En autant que cela demeure dans les règles de l’esprit sportif, il n’y pas de mal pour nous. Au contraire, tant mieux si cette fiche invaincue force les gars à se surpasser sur le terrain», confie Alain Mailhot.
À noter que depuis le début de la saison, ces porte-couleurs des Red Sox ont pris part à un tournoi, à Saint-Hyacinthe. D’ailleurs, lors du premier match, ils ont été défaits par les Monarques de Lévis 7-4. Par après, les Red Sox ont retrouvé le sentier de la victoire. Puis, en quart de finale, une omission d’un règlement a provoqué la disqualification de l’équipe. «Comme entraîneurs, nous avons appris de cette expérience. Pour les joueurs, ils ont réalisé que même s’ils pouvaient bien jouer dans un match comme cela s’est produit contre les Monarques, ils pouvaient quand même perdre. Même s’il y a des choses plus agréables, c’est là qu’entre en ligne la force de caractère pour rebondir encore plus fort», estime Alain Mailhot.

Par ailleurs, celui-ci tient à louanger le travail de ses adjoints, Pierre Dupuis, bâton, et Yvan Cabana, lanceurs, qui s’acquittent de leur tâche respective avec brio.

Moustique majeur
À l’opposé du club mineur cette année, en 2008, Pascal Lafrance, à la barre de cette même formation, avait vu ses joueurs connaître toutes sortes de difficultés à s’imposer. Cette saison, aux commandes du moustique majeur, la situation s’est grandement améliorée de sorte que son équipe joue presque pour ,500 (6 gains contre 7 échecs). «Nous sommes dans le match la plupart du temps. Les gars excellent en défensive et au bâton, les choses s’améliorent graduellement. Bref, nous sommes confiants que les joueurs performeront bien lors des tournois successifs de Trois-Rivières (Monstre Vert) et Saint-Eustache», a résumé l’instructeur Lafrance.

Précisons que, pour l’épauler, ce dernier peut compter sur l’apport de Benoît Beaudin, Éric Boily, Paul-Émile Chaput et de Guylaine Giroux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top