- PUBLICITÉ -
Les Indiens enlèvent les deux premiers matchs

Le lanceur Jonathan Lavoie a remporté la première victoire de la série quart de finale.

Les Indiens enlèvent les deux premiers matchs

Partant négligés des parieurs

Petite correction d’abord; contrairement à ce que le site de la Ligue publie, ce sont les Indiens de Mirabel et non les Indians. Ceci étant bel et bien corrigé, les Indiens donc, avec une fiche de douze victoires et seize défaites (12-16) en saison régulière, partaient fortement négligés dans cette série quart de finale qui les opposaient aux Expos de Saint-Constant, forts d’un impressionnant dossier de vingt-deux victoires et seulement six défaites (22-6).

Dans un premier match où l’offensive, comme le pointage l’indique, a pris à peu près toute la place, les Mirabelois ont remporté une victoire de 9-8. Pierre-Luc Meloche avec quatre coups sûrs en autant d’apparitions au bâton, a sonné la charge en faisant produire deux points en plus de croiser lui-même le marbre en deux occasions. Alexandre Pratt et Ian Laliberté ont aussi fait produire deux points chacun pour les vainqueurs. Le joueur de troisième but Jersey Cerda a fait produire l’autre point mérité des Indiens. Au monticule, Jonathan Lavoie a lancé tout le match, malgré qu’il ait accordé dix coups sûrs et huit points dont seuls six étaient cependant mérités pour décrocher sa première victoire.

Les lanceurs prennent le plancher

Après l’avalanche de points en lever de rideau, ce sont les lanceurs des deux côtés qui se sont illustrés lors du deuxième affrontement remporté par les Indiens par le pointage de 2-0. Pendant que l’offensive réussissait à marquer deux fois sur neuf coups sûrs éparpillés sur sept manches, les artilleurs mirabellois Philippe Bélec-Prévost et Carl Laliberté ont conjugué leurs efforts pour limiter les pourtant redoutables frappeurs adverses à trois maigres coups sûrs. Bélec-Prévost a accordé les trois coups sûrs en officiant quatre manches et un tiers tandis que Laliberté n’a accordé qu’un but sur balles en deux manches et deux tiers passées sur la butte. Julien Miron a été l’étoile offensive de la rencontre; il a frappé trois coups sûrs en quatre présences, dont un double, et il a fait produire les deux seuls points du match.

À noter que le match a été joué sous un protêt logé par les Expos qui contestaient l’éligibilité de Carl Laliberté; la Ligue a plus tard tranché à la faveur des Indiens. Le rapport de force entre les deux équipes a donc changé de camp et, s’ils veulent renverser la vapeur, les puissants Expos de Saint-Constant devront maintenant remporter trois matchs consécutifs.

La pluie, comme elle l’a fait durant toute la saison des Indiens, s’est imposée en trouble-fête, mercredi et jeudi dernier, si bien que le troisième match de la série a eu lieu vendredi (hier) à Saint-Constant. Advenant une défaite, les Indiens disputeront le quatrième match de cette série ce samedi 14 septembre, au parc Jean-Laurin, à compter de 19 h. Si un match décisif s’avérait nécessaire, il aurait lieu le lendemain à Saint-Constant, à la même heure.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top