- PUBLICITÉ -
Les Indiens atteignent la demi-finale de la LBSRP

Pierre-Luc Meloche

Les Indiens atteignent la demi-finale de la LBSRP

Le conte de fées se poursuit

Pierre Raymond flotte sur les nuages par les temps qui courent. Contre toute attente en série quart de finale, les Indiens de Mirabel ont eu le dessus sur les Expos de Saint-Constant, la meilleure équipe (22-6) en saison régulière de la Ligue de baseball senior Ron-Piché. Cette étonnante victoire leur donne accès à la demi-finale contre les A’s de Ville-Marie, une autre équipe championne de division et deuxième au classement général.

Deux pénibles défaites

Après avoir remporté les deux premiers matchs du quart de finale, les Indiens ont dû déclarer forfait, vendredi dernier, et par le fait même perdu le match 7-0. «Nous avons plusieurs joueurs universitaires qui avaient déjà annulé des cours mardi et mercredi dernier, deux dates sabotées par la pluie, et ils se devaient d’assister à leurs cours du vendredi. Nous n’avions alors plus assez de joueurs et nous avons perdu par défaut», d’expliquer le directeur-gérant Pierre Raymond.

Le lendemain, de retour chez eux, les Indiens avaient une deuxième chance de clore la série, mais les Expos ne l’entendaient certainement pas de cette façon et ils ont servi une éreintante correction de 12-0 à l’équipe locale. «Non seulement, nous faisions face au meilleur artilleur de la ligue, mais de notre côté, rien ne fonctionnait», aux dires de Pierre Raymond. L’offensive des Indiens n’a en effet soutiré que cinq coups sûrs et un but sur balles pendant que l’adversaire profitait de douze coups sûrs et dix buts sur balles pour marquer douze points, dont onze étaient mérités.

À la limite

Après une telle dégelée, on aurait pu croire que les carottes étaient cuites pour les Mirabellois. Une surprise de taille attendait les Expos, champions au classement général de la saison régulière. Le lanceur Pierre-Luc Meloche, «le joueur des séries jusqu’ici», selon Pierre Raymond, s’est dressé de toute sa hauteur sur le monticule pour limiter l’adversaire à un seul point sur trois maigres coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches lancées en plus de faire mordre la poussière à quatre frappeurs. Pendant ce temps, l’offensive mirabelloise menée par Simon Meunier déclenchait un barrage de onze points, dont dix mérités. Meunier, auteur de deux retentissants coups de deux buts, a fait produire cinq points en plus de croiser lui-même le marbre à deux reprises. Dans cette victoire de 11-1 écourtée à cinq manches en raison de la marge de 10 points à la faveur des Indiens, Jonathan Lavoie a également fait marquer deux points.

C’est donc une équipe remplie de confiance qui a débuté la demi-finale, jeudi dernier, face aux A’s de Ville-Marie. «Rendu là, bien sûr qu’on espère se rendre plus loin, mais peu importe ce qui arrivera, je peux vous dire que je suis très fier de cette équipe», a conclu le directeur-gérant Raymond.

Ce dimanche 22 septembre, à compter de 19 h, les Indiens seront les receveurs au Parc Jean-Laurin. Ils se rendront le lendemain au parc Clémentine-de-La-Rousselière, domicile des A’s avant de revenir si nécessaire à Jean-Laurin, le mercredi 25 septembre, à 20 h. Advenant un 5e match, il aurait lieu au domicile des A’s, le jeudi 26 septembre, toujours à 20 h.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top