- PUBLICITÉ -
Les hockeyeurs prennent leur rôle de modèle à cœur

Les Hockeyeurs Prennent Leur Rôle De Modèle à Cœur

Les hockeyeurs prennent leur rôle de modèle à cœur

Collecte de sang de l’Armada

L’Armada de Blainville-Boisbriand a tenu sa traditionnelle collecte de sang à Place Rosemère, le 19 janvier. À cette occasion, les joueurs, par petits groupes, se sont relayés pour assurer une présence continue tout au long de l’événement.

L’Armada de Blainville-Boisbriand a tenu sa traditionnelle collecte de sang à Place Rosemère, le 19 janvier. À cette occasion, les joueurs, par petits groupes, se sont relayés pour assurer une présence continue tout au long de l’événement.

Que ce soit par le biais de sa collecte de sang ou des visites dans les écoles qu’ils effectuent sur une base régulière au cours de la saison, les joueurs de l’Armada de Blainville-Boisbriand sont conscients de l’influence qu’ils exercent sur la jeunesse laurentienne. C’est pourquoi lorsqu’on leur demande leur collaboration, ils n’hésitent pas à se porter volontaires.

«C’est important pour nous de s’intégrer à la communauté, a mentionné Alexandre Alain, capitaine de la formation. Ça fait plaisir aux gens et, en même temps, ça nous fait plaisir à nous. Lorsque nous rencontrons des jeunes, nous leur parlons de notre cheminement en leur disant de ne jamais lâcher l’école, même s’ils ont un but sportif, et que s’ils veulent atteindre leurs objectifs, ils doivent travailler fort.»

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Les donneurs affluent

Héma-Québec, organisatrice de la collecte de sang de l’Armada, n’a pas eu de difficulté à atteindre l’objectif qu’elle s’était fixé, soit celui d’accueillir quelque 150 donneurs. Le fait que le nom de l’Armada et ses joueurs y soient associés a largement facilité leur travail comme l’a mentionné François Beaulieu, d’Héma-Québec, présent à Rosemère, le 19 janvier, pour la collecte de l’Armada.

«Plusieurs de nos donneurs s’arrêtent parce qu’ils passent devant, mais cela fait plusieurs collectes que nous faisons avec l’Armada et il est vrai que nous constatons un certain engouement. C’est pareil à chaque fois. Tout ce qui s’appelle événement avec vedettes, comme la collecte de sang des Canadiens de Montréal, contribue à attirer de nouveaux donneurs» , de dire M. Beaulieu, bénévole de longue date chez Héma-Québec, lui qui a déjà donné du sang à 67 reprises au cours de sa vie.

Questionné à savoir si la présence des joueurs de l’Armada contribuait à attirer une nouvelle clientèle de donneurs, plus jeune, M. Beaulieu affirme en douter, rappelant que l’âge moyen des donneurs qui se sont présentés à Place Rosemère s’élevait à plus de 40 ans.

«Les donneurs de sang sont des gens qui ont des motivations sociales et humaines importantes, des valeurs qui se développent habituellement avec l’âge, plus tard qu’à 18 ans en tout cas.»

M. Beaulieu aimerait évidemment voir de plus en plus de jeunes se prêter à l’exercice. Toutefois, c’est souvent un événement tragique, une motivation personnelle, qui servira de déclic.

«Si tu as une sœur qui a eu la leucémie alors qu’elle avait six ans, tu donneras du sang toute ta vie. Heureusement, certaines gens font preuve d’altruisme. Ils ont ça en eux. C’est ancré en raison de leur éducation. De mon côté, mon père m’a toujours dit: si tu n’as pas d’argent, donne du sang. Et c’est tout le temps resté…»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top