- PUBLICITÉ -
Les Gatinois se sont bien repris face aux Vikings

Photo Yves Déry - Avec 14 buts à son actif, Benjamin Bohémier s’avère le meilleur franc-tireur chez les joueurs de 15 ans des Vikings. Avec Frédérick Ouellet, Jonathan Desbiens et Louis Côté, ils sont aussi les quatre seuls à avoir disputé toutes les parties de leur équipe.

Les Gatinois se sont bien repris face aux Vikings

Après avoir perdu deux jours auparavant face aux Vikings de Saint-Eustache, les joueurs de l’Intrépide de Gatineau se devaient de l’emporter, vendredi soir dernier, devant leurs partisans, afin de conserver leurs chances d’accéder aux séries éliminatoires.

À l’inverse, pour les hockeyeurs des Vikings, l’obtention de la victoire et des deux points au classement leur aurait permis de se qualifier en séries. Malheureusement pour les porte-couleurs eustachois, cette fois-là, jouant avec nettement plus de conviction, ce sont les Gatinois qui ont finalement eu le dernier mot.

Avec une avance de 2-1 pour entreprendre le 3e vingt, les receveurs ont pris une sérieuse option sur le match, en enregistrant deux buts rapides à la 4e minute de jeu. Visiblement ébranlés et limités à quatre tirs en direction du filet adverse pendant cette période décisive, les visiteurs n’ont été guère menaçants. Ceci a donc pavé la voie aux Gatinois qui l’ont finalement emporté au compte de 6-1.

Pour les gagnants, Julien Pelletier a brillé avec deux buts et deux aides. Chez les perdants, le défenseur Marc-Antoine Laurin (6e), en avantage numérique sur des passes des jumeaux Frédérick et Vincent Ouellet, s’est avéré le seul Viking à tromper la vigilance du cerbère Antony Clément. Ce dernier a été sélectionné la 2e étoile de la rencontre.

Devant le filet des Vikings, après que l’entraîneur-chef Dave Thériault eut tenté de renverser la vapeur en relevant David Richer après le 4e filet de l’Intrépide, l’entrée dans le match de Jeffrey Turcotte n’a pas eu l’effet escompté.

Ce qu’il faut aussi retenir de cette rencontre, c’est l’efficacité des athlètes locaux à enrayer les Bouillon, Perron et Bohémier du côté des Vikings qui, à trois, avaient accumulé le nombre impressionnant de 26 points à leurs trois parties précédentes. Au sujet de ces trois hockeyeurs en question, le coach Thériault a bien voulu commenter. «À force de se faire dire qu’ils étaient incroyables par les temps qui courent, les gars ont tombé dans le piège de la facilité sans y mettre l’effort et l’intensité voulue. Ça fait partie du processus de maturité à acquérir et je crois que la prochaine fois, dans une situation similaire, ils sauront mieux réagir.»

Rien n’est encore joué

À l’issue du week-end, les Vikings ne sont donc pas encore assurés de faire partie des prochaines séries éliminatoires dans le circuit midget AAA. D’ici ce dimanche 12 février, dernier jour du calendrier régulier, la tension risque donc d’être à son comble au sein des équipes qui luttent pour obtenir leur place. Pour ce qui est des protégés eustachois, en raison de la présentation actuelle du Tournoi bantam de Saint-Eustache, ils seront sur la route pour compléter le calendrier régulier. Tout d’abord, vendredi soir (19 h), au Centre civique de Dollard-des-Ormeaux pour y affronter les Lions du Lac Saint-Louis, puis dimanche, à l’aréna de Lévis, pour se mesurer aux Commandeurs (14 h 30). C’est simple, les représentants eustachois ont leur sort entre les mains. Ils n’ont qu’à accumuler 1 point sur 4, ce qui confirmerait leur place en séries éliminatoires. Soit dit en passant, si les Vikings sont de l’autre saison, ils joueront dès les mardi et mercredi 14 et 15 février, et ce, sur la route.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top