- PUBLICITÉ -
Les équipes de Mirabel sur une lancée

La formation U16 de la Diamond Baseball Academy est actuellement à Easley, en Caroline du Sud, où elle participe aux Séries mondiales seniors de baseball.

Les équipes de Mirabel sur une lancée

Diamond Baseball Academy

Encore une fois cet été, plusieurs formations issues du programme de la Diamond Baseball Academy de Mirabel ont fait leur chemin jusqu’au sommet. C’est le cas des formations U12, U14 et U16.

La formation U12 a remporté quatre des cinq tournois auxquels elle a participé cette saison. Fière de pouvoir compter sur une rotation à huit lanceurs (sur 12 joueurs), elle se rendra en Ontario, du 1er au 10 août, pour disputer les Championnats canadiens. Advenant une victoire, elle obtiendrait son ticket pour les prestigieuses Séries mondiales Little League, disputées à Williamsport en Pennsylvanie.

L’équipe U14 était aussi des Nationaux, le week-end dernier à Lethbridge en Alberta, où elle a remporté ses trois premiers matchs, dont une victoire de 34-2 contre la Saskatchewan. Le tournoi se poursuit jusqu’au 4 août. Le gagnant représentera le Canada à Détroit, plus tard cet été, lors des Séries mondiales U14.

Quant à la formation U16, après avoir remporté le Championnat canadien, le 20 juillet, en vertu d’une fiche de sept victoires et aucune défaite lors de ce tournoi d’envergure, elle a quitté pour Easley en Caroline du Sud, vendredi, afin de prendre part aux Séries mondiales seniors de baseball. Peu nombreux sont ceux qui croyaient aux chances de cette formation de bien faire en début de saison, elle qui, au sein de son alignement, compte pas moins de neuf joueurs de première année. Samedi, face à l’Australie, les Diamonds ont amorcé le tournoi en subissant un revers de 10-6. Le pointage était pourtant à égalité 6-6 en 6e manche après une remontée spectaculaire des Diamonds.

Travail, travail, travail

Daniel Proulx, fondateur de la Diamond Baseball Academy de Mirabel, explique le succès de ses formations par l’ardeur mise à l’entraînement par les joueurs et les entraîneurs, et ce, à tous les niveaux.

«Ce sont définitivement les entraînements qui font la différence. Notre centre de Mirabel est ouvert sept jours sur sept, 24 heures sur 24» , dit M. Proulx qui donne en exemple l’équipe U16 qui, en marge des Championnats canadiens, s’entraînait tous les jours, ou presque.

«Chaque matin à 8 h 30, l’équipe était sur le terrain, à courir, à faire des drills, à s’entraîner au bâton. On ne voit pas les autres équipes faire ça! Mais au bout de la ligne, ça paye!»

Les U16 seront à surveiller l’an prochain. Plus du trois quarts de la formation sera de retour pour une 2e saison. L’expérience acquise cet été sera bénéfique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top