- PUBLICITÉ -
Les Concordes BB viennent à bout des Patriotes

Contrairement à leurs confrères du BB, la rondelle n’a pas souvent tourné à l’avantage des Patriotes bantam CC pendant le tournoi. Aux dires de leur entraîneur-chef Steve Maheux, l’indiscipline n’a pas servi la cause de l’équipe, éliminée rapidement de la compétition.

Les Concordes BB viennent à bout des Patriotes

Pour une 2e année consécutive, les Patriotes de Saint-Eustache bantam BB ont réussi le tour de force de se qualifier pour la finale de leur tournoi. Ils n’ont cependant pu conserver leur titre de champions, vaincus 3-1 par les puissants Concordes de Mirabel.

Ces derniers, en six matchs, n’ont concédé que six buts à leurs rivaux. En plus d’aligner une brigade défensive talentueuse, les avants participent aussi afin d’alléger le travail des gardiens. Du côté des finalistes, on ne peut pas dire que c’est un manque d’effort qui s’est avéré la cause du revers.

À sa 5e année comme entraîneur dans cette catégorie, Nicolas Héroux a tenu à lever son chapeau envers ses joueurs. «Pour une 3e fois en autant de tournois cette saison, les gars sont parvenus à monter leur niveau de jeu et se retrouver en finale. Durant les derniers jours, en plus d’évoluer devant leurs partisans, ils avaient la pression de devoir défendre les grands honneurs acquis l’an dernier.»

Catégorie AA

Au niveau AA, les joueurs du Promutuel de Rivière-du-Loup ont survolé la compétition. En défaisant dans le dernier droit les Espoirs du Saguenay 2-0, ils auront donc inscrit tout un exploit, eux qui ont remporté leurs cinq duels par blanchissage. Tout au long de la compétition, les spectateurs ont pu constater que des clubs comme Rivière-du-Loup et Saguenay qui, notamment, ne comptent pas d’équipes AAA ont une longueur d’avance sur la plupart des autres formations.

Catégorie CC

En ce qui a trait à la classe CC, le National de Lorraine-Rosemère a fini en force, trouvant le moyen de vaincre les Ducs de Laval et les As de Gatineau, par les mêmes marques de 4-1, s’emparant par le fait même du trophée réservé aux champions.

Rosemont Petite-Patrie

Au niveau des classes simple lettre, l’organisation Rosemont Petite-Patrie a fait parler d’elle en atteignant les deux finales respectives. Tout d’abord, au niveau B, les représentants montréalais qui portent le nom des Ambassadeurs ont disposé des Lions 1 de Saint-Jérôme par la marque de 4-1 lors du duel décisif.

Il faut noter que les porte-couleurs locaux des Patriotes B-2 ont livré une féroce bataille aux Ambassadeurs en demi-finales. Après avoir provoqué l’égalité 1-1 avec 38 secondes à écouler en 3e période, les protégés eustachois de l’entraîneur-chef Jocelyn Savard se sont finalement inclinés en supplémentaire.

Dans la classe A, les Montagnards de Sainte-Agathe/Saint-Jovite ont finalement eu le dernier mot en finale sur les Chevaliers de Rosemont Petite-Patrie, l’emportant au compte de 5-4. De leur côté, les Patriotes A-2 du coach en chef Gabriel Marinier, grâce à deux gains en trois parties en rondes préliminaires, ont réussi à se tailler une place dans le carré d’as. Cependant, ils n’ont pu venir à bout des Montagnards qui les ont blanchis 2-0. «C’est certain que j’aurais aimé voir mon club disputer la grande finale. Par contre, déjà d’avoir atteint la finale dans une compétition aussi relevée, et par surcroît à domicile, ce qui représente une pression supplémentaire, s’avère un bel accomplissement», a tenu à souligner Marinier.

En parlant de la classe A, mentionnons que sur une base individuelle, Raphael Rodriguez des Chevaliers de Rosemont Petite-Patrie a volé la vedette en totalisant 12 points en 5 matchs, dont 9 buts.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top