- PUBLICITÉ -
Les Centurions remportent un deuxième Bol d’or consécutif

(Photo Jean-Pierre Laferrière) - Le quart-arrière des Centurions juvénile, David Pelletier-Lavoie, a conduit son équipe aux grands honneurs cette saison.

Les Centurions remportent un deuxième Bol d’or consécutif

Football scolaire

Pour une deuxième année consécutive, la formation de football des Centurions juvénile de la polyvalente Deux-Montagnes a remporté le match du Bol d’or, emblème suprême des champions scolaires du Québec dans la catégorie juvénile AA.

Les Centurions ont effectivement vaincu les Oursons de la polyvalente Marcel-Landry par la marque de 20-15, dimanche dernier, à Trois-Rivières. Il s’agit du troisième Bol d’or pour les Centurions au cours des cinq dernières années. Depuis 2004, la formation de Deux-Montagnes a une fiche incroyable de 57 victoires et de seulement 7 revers, incluant les matchs des saisons régulières et des séries éliminatoires.

Dès leur première séquence de jeu, les Oursons, qui représentaient la région du Richelieu, ont traversé le terrain pour se retrouver à ligne de 28 verges dans le territoire des Centurions. «Ce n’est jamais bon de laisser l’adversaire marquer en premier. En tout cas, ce n’est pas notre habitude. Ils ont tenté de continuer leur attaque sur un quatrième essai et deux verges à franchir. Notre défensive s’est levée et nous avons récupéré le ballon à notre ligne de 28 verges», a indiqué l’entraîneur-chef des Centurions, Éric Leblanc.

C’était un premier point tournant dans la rencontre, car l’attaque des Centurions s’est mise en marche pour retourner le ballon jusqu’à l’autre bout du terrain. Le porteur de ballon, Jérémi Sylvain, a marqué un majeur sur une course de 24 verges. C’était 6-0 puisque le botté converti a été raté.

Les Oursons ont rapidement répliqué avec un touché, mais les Centurions n’ont pas tiré de l’arrière très longtemps. Sur une feinte de botté de dégagement, le rapide Sébastien Tremblay-Lucier a couru sur 26 verges pour gagner un premier jeu. Jérémi Sylvain a ensuite marqué son deuxième touché de la rencontre.

Avec cinq minutes à faire à la première demie, les Centurions étaient en attaque quand les Oursons en défensive ont décidé de s’attaquer en bloc au quart-arrière David Pelletier-Lavoie. Ce dernier a vite repéré Francis Plouffe qui s’est retrouvé complètement seul. Il a filé dans la zone de but adverse sur une distance de 83 verges.

Dans la dernière minute, les Oursons ont eu le temps de marquer un touché et de réussir un botté pour un simple. C’était 20-15 en faveur des Centurions à la mi-temps.
«Il y a eu, a mentionné Éric Leblanc, quelques décisions défavorables envers nous. Mes gars chialaient contre les arbitres plutôt que de se concentrer sur leur jeu. J’avais amené un miroir avant le début du match pour dire à mes joueurs que s’ils pouvaient se regarder dans ce miroir, c’est qu’ils avaient fait leur travail. J’ai ressorti le miroir pour leur dire qu’il restait une deuxième demie pour se reprendre.»

Les deux défensives ont dominé en seconde portion du match. Il n’y a eu aucun point. Les Oursons ont menacé de voler la victoire aux Centurions dans la dernière minute, mais Laurent Pelletier-Sarrazin a accompli sa deuxième interception du match.

Benjamin

Les Centurions benjamin ont aussi vécu le match du Bol d’or, mais ils ont perdu 22-6 contre l’école Jacques-Rousseau de Longueuil. La pluie a causé de nombreux revirements pour les jeunes Centurions de la 1re secondaire.

Toutefois, ils ont connu toute une première saison d’existence en remportant le Championnat régional avant de se rendre au Championnat provincial.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top