- PUBLICITÉ -
Les Centurions atome et juvénile passent en demi‑finales

Les membres de la brigade défensive des Centurions ont fait fi des conditions de température difficiles

Les Centurions atome et juvénile passent en demi‑finales

Football scolaire

En dépit du fait que son équipe juvénile ait remporté ses deux derniers matchs pour ainsi conclure avec une fiche immaculée de 9 gains en autant de parties dans la Ligue de football scolaire AAA 1‑B, l’entraîneur‑chef des Centurions de la polyvalente Deux-Montagnes, Frédéric Cousineau, avait remarqué que ses joueurs avaient récemment affiché moins d’intensité.

En entamant les séries éliminatoires vendredi soir dernier, en accueillant les Scorpions d’Armand-Corbeil, Cousineau se posait quelques questions, se demandant si ses protégés seraient à leur mieux autant physiquement que mentalement. Terminant tout juste derrière les Centurions au classement général, les Scorpions, qui avaient plutôt cette saison perdu un duel serré à domicile face aux représentants de la PDM par la marque de 16‑18, avaient déclaré qu’ils viendraient savourer leur revanche, et ce, en l’emportant même en terrain hostile.

En parlant de conditions peu favorables, en raison des pointes de vent qui ont déferlé jusqu’à 90 km/h le 1er novembre dernier, en première demie, cela a affecté les conditions de jeu. On a même dû fermer la cantine des Centurions, tellement les caprices de dame Nature faisaient rage. Malgré tout, les locaux ont réussi à terminer la demie en avance 7‑0, à la suite d’une feinte de remise au sol qui a résulté en une passe captée avec succès, bonne pour un majeur.

Défensive exemplaire

Avec une avance fragile pour amorcer la deuxième portion du match, la défensive des Centurions se devait d’être à son meilleur, car les Scorpions comptent sur une attaque au sol pas piquée des vers. C’est alors qu’une fois de plus cette saison, les 12 membres de l’unité défensive des Centurions, à chaque séquence sur le terrain, ont uni leurs efforts de façon magistrale. Ils ont notamment trouvé le moyen de provoquer cinq revirements en faveur de leur équipe. Leurs coéquipiers de l’unité offensive devaient profiter de ces opportunités pour inscrire deux autres touchés, pavant ainsi la voie à une brillante victoire par la marque de 21‑0.

«Je n’ai pas peur de dire que les gars de l’unité défensive ont joué leur meilleur match de la saison, étant tout simplement extraordinaires. Pour le reste, si on veut espérer se rendre au Bol d’Or dans deux semaines à Chicoutimi, il faudra se montrer plus disciplinés, car avec neuf pénalités, pour la plupart pour rudesse et conduite non sportive, nous allons finir par en payer le prix», a souligné le coach Cousineau, au lendemain de ce triomphe en quarts de finale.

Par ailleurs, le fait que son attaque n’a pas converti à deux reprises un 4e essai avec une seule verge à franchir, a de quoi le faire réfléchir également, sachant fort bien que la bataille du positionnement représente un élément essentiel dans la réussite d’une formation au football.

D’autre part, à la suite de ce gain, les Centurions juvénile disputeront le match de demi-finales à domicile, ce samedi à 13 h face aux Corsaires de Pointe‑Lévy.

En ce qui a trait au club atome des Centurions, après avoir terminé au 2e rang en saison régulière, les joueurs de Michel Chabot ont débuté les séries du bon pied, en défaisant leurs rivaux du Collège Régina-Assumpta, ce qui leur permet d’accéder maintenant aux demi‑finales.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top