- PUBLICITÉ -
Les Bisons sur le respirateur artificiel !

(Photo Yves Déry) - Alexandre Pratt a remporté sa 5e victoire à Saguenay et représente un espoir pour le futur des Bisons.

Les Bisons sur le respirateur artificiel !

Avec deux seuls matchs à jouer

Les Bisons avaient pour objectif sine qua non de gagner quatre des cinq matchs qui leur restaient face aux Voyageurs de Saguenay et rafler les honneurs de la rencontre à Montréal. Ils n’auront réussi qu’à remporter une seule victoire en trois tentatives à Saguenay et à se faire déculotter 12-1 à Montréal, mercredi dernier. Leur seul espoir est maintenant de voir les Voyageurs perdre chacune de leurs sept sorties restantes d’ici leur dernière visite à Saint-Eustache, le 30 août prochain.

Souhaitons qu’il reste beaucoup d’oxygène dans la bonbonne du respirateur!

Dans le premier match d’un double samedi dernier, les Bisons ont été dans le coup jusqu’en 4e manche alors qu’ils ne tiraient de l’arrière que par 4-3. Un circuit de trois points des Voyageurs dans cette manche a cependant mis le match hors de portée des Eustachois qui ont vu leur adversaire tirer profit de trois manches de trois points pour remporter une victoire de 10-3. Dans le deuxième match, les Bisons ont frappé tôt et heureusement ! Les hommes de Sylvain Pruneau ont été opportunistes au bâton et profité de trois erreurs des hôtes pour prendre une avance de cinq points après deux manches. Alexandre Pratt a bien officié au monticule durant cinq manches et en retirant huit frappeurs au bâton et n’allouant que trois points. Jean-François Ricard est venu mériter sa troisième victoire protégée en stoppant la remontée des Voyageurs dans les deux dernières manches de cette 14e victoire par la marque de 5-4.
«Dire qu’on menait 7-1… »

Ce sera finalement un match fou, peut-être autant que leur saison, qui aura coûté aux Bisons une place dans les séries de fin de saison. Après avoir marqué six fois et pris les devants 7-1 en quatrième manche, les Bisons ont vu les Voyageurs réduire la marque à 7-3 dès leur tour suivant au bâton. Les deux manches suivantes relèvent du cauchemar alors que les receveurs ont profité des largesses des lanceurs et d’erreurs des visiteurs pour marquer onze points et prendre les devants 14-9, une avance qu’ils ont su conserver malgré un effort de deux points des Bisons à leur dernier tour au bâton. «Dire qu’on menait ce match 7-1 et il aura suffi d’une erreur sur un jeu de routine pour ouvrir la digue et les voir tomber sur nos lanceurs à bras raccourcis par la suite. Un autre de ces matchs où notre inexpérience nous a coûté très cher », se désolait Sylvain Pruneau qui se disait toutefois fier du comportement de ses hommes à Saguenay. «Les gars étaient nerveux et ils les voulaient ces victoires. Ce n’est pas la fin de saison qu’on aurait souhaitée mais on a vu énormément de progrès dans l’équipe au cours des derniers matchs», a conclu celui qui doit maintenant se croiser les doigts en espérant que les Voyageurs trébuchent d’ici leur dernière visite à Saint-Eustache.

Parlant de cette fin de saison, les Bisons doivent maintenant compter sur un désastre qui priverait les Voyageurs de victoire au cours des neuf matchs qu’il leur reste à disputer dont deux contre Longueuil, dont la fiche est pire que celle de nos bovidés, à Saguenay ce week-end. L’attente ne sera donc pas très longue et la dernière visite des Voyageurs ne pourrait servir aux partisans qu’à faire leurs adieux aux Bisons pour la saison 2009.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top