- PUBLICITÉ -
Les Bisons s’en donnent à cœur joie

Photo Michel Chartrand - S’approchant encore davantage des ligues majeures, Jonathan Jones estime avoir eu beaucoup de plaisir à s’aligner avec les Bisons de Saint-Eustache malgré des moments difficiles collectivement sur le terrain.

Les Bisons s’en donnent à cœur joie

Victoire de 17-4

Jeudi dernier, à la maison, les Bisons de Saint-Eustache se sont payé une soirée bien remplie en faits marquants dans un triomphe incontestable de 17-4 contre des Associés de Laval sans défense et… sans défensive!

C’est notamment lors de la cinquième reprise, engrangeant huit points, que les Bisons se sont organisés pour ne plus avoir à regarder derrière eux.

Les Bisons ont totalisé 11 coups sûrs et n’ont connu que deux défaillances en défensive. Posté au monticule en début de rencontre, Olivier Routhier-Paré a récolté sa deuxième victoire de la saison (2-0). En cinq manches de boulot, il a concédé six coups sûrs et trois points mérités, et aucun but sur balles. Il a retiré six opposants sur des prises.

Pascal Huppé est venu compléter sur la butte pour les deux manches restantes sans trop de tracas.

Sortie retentissante pour Jonathan Jones

Sans doute gonflé à bloc par sa toute récente sélection au repêchage du baseball majeur en vingt-troisième ronde par les Giants de San Francisco mardi dernier, le joueur de troisième but des Bisons Jonathan Jones a salué son départ de l’organisation eustachoise avec splendeur. À son dernier match officiel dans la Ligue de baseball élite du Québec et pour lequel les Bisons ont eu à obtenir une permission spéciale, le numéro 23 a fait produire 5 des 17 points de l’équipe. Il ne lui manquait d’ailleurs qu’un triple pour enregistrer un carrousel.

Jones a amorcé son éclatante sortie de scène avec un simple d’un point en première manche. Il a cogné un solide coup de deux buts valable pour deux points en cinquième manche. C’est en sixième manche qu’il a exaucé le vœu ardent des partisans en catapultant l’offrande du lanceur des Associés par-dessus la clôture au champ centre.

La prochaine étape de Jonathan est maintenant de signer un contrat en bonne et due forme avec les Giants avant de se rapporter à une filiale des rangs mineurs de l’équipe californienne.

Il a jusqu’au 15 août prochain pour parapher l’entente.

«On a eu des moments difficiles l’an dernier, mais j’ai apprécié le temps avec les Bisons parce que nous avons quand même toujours eu énormément de plaisir», a commenté le jeune homme de 19 ans, mesurant 6 pi 5 po et faisant osciller la balance à 205 livres.

«C’est un baseballeur rempli d’humilité qui ne fait jamais la grosse tête et qui travaille très fort», a souligné Ray Callari, le dépisteur professionnel des Giants de San Francisco, qui l’a recruté et qui assistait au dernier match de son poulain avec les Bisons.

Jones est reconnu pour sa puissance au bâton, mais également pour la force de son bras.

«Il sait exactement ce qu’il a à faire pour parvenir à son rêve», a opiné l’entraîneur-chef des Bisons, Luc Desgroseillers.

Casaubon, lui, réussit… son entrée!

Obtenu dans une transaction avec le Royal de Repentigny la semaine dernière en retour du réserviste Marc Bourgeois afin de compenser en partie la perte de Jones en offensive, le voltigeur Julien Casaubon a aussi fait tourner des têtes en canonnant un circuit de trois points. Ses coéquipiers l’ont accueilli avec entrain après son tour des sentiers.

Secoué par son transfert, Casaubon décidera lui-même s’il affrontera son ancienne équipe, ce dimanche 12 juin, au parc Clair Matin. Le match commence à 19 h.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top