- PUBLICITÉ -
Les Bisons se paient les Associés

(Photo Jean-Pierre Laferrière) - Le grand chelem d’Olivier Jubinville a procuré aux Bisons une première victoire à l’étranger.

Les Bisons se paient les Associés

Ils divisent les honneurs de la dernière semaine

Si les victoires ont été une denrée rare jusqu’ici cette saison, la dernière semaine aura permis aux Bisons de constater qu’ils peuvent rivaliser avec les meilleurs de la ligue. Les hommes de Sylvain Pruneau ont effectivement divisé les honneurs des deux programmes doubles du week-end dernier contre Québec et Trois-Rivières, respectivement cinquième et troisième au classement général. Ils se sont ensuite butés à leur bête noire, les Cards de LaSalle avant de terminer la semaine sur une bonne note et de se payer rien de moins que les Associés de Laval, les détenteurs du premier rang de la LBEQ.

Samedi dernier, Alex Little et Carl Laliberté ont fait produire quatre points chacun dans une première victoire de 10-7 sur les Diamants de Québec avant de voir ces derniers leur infliger un cuisant revers de 14-6 dans ce premier programme double à l’affiche du week-end. Le lendemain, les Bisons ont encore une fois remporté le premier match du double les opposant cette fois aux Aigles de Trois-Rivières, une victoire de 6-2, la deuxième au dossier de Jean-François Ricard qui a lancé un match complet. Olivier Jubinville et Andrew Jones ont fait produire deux points chacun. Quelques heures plus tard et après s’être délectés du spaghetti de Pauline, les Aigles se sont repris dans une victoire de 8-3 sur leurs hôtes eustachois. Mardi, les Cards ont eu raison des Bisons pour une troisième fois d’affilée cette saison, cette fois par le modeste pointage de 4-1. Au cours des trois matchs entre les deux équipes, les lanceurs des Cards n’ont permis que quatre points aux Bisons.

Un calendrier à venir plus favorable?

La victoire de 6-2 sur les Associés de Laval en tombée de rideau de cette semaine fort occupée permettra peut-être aux jeunes Bisons de commencer à croire en leurs moyens. Alors que les lanceurs Mathieu Renaud-Bouchard et Alexandre Pratt ont uni leurs efforts pour limiter la puissante machine lavalloise à sept coups sûrs et deux points, Olivier Jubinville s’est révélé le héros offensif en frappant un grand chelem faisant produire quatre des six points de cette première victoire des Bisons à l’étranger. «Nous avons joué de la bonne balle cette semaine. Il ne faut pas oublier que nous avons disputé seize de nos vingt-deux premiers matchs contre les cinq meilleures équipes du circuit. Le calendrier nous est nettement plus favorable et il n’en tiendra qu’à nous de décider de notre destinée», faisait remarquer Sylvain Pruneau. Ce dernier a également relevé que l’addition de Luc Desgroseillers, entraîneur-chef des Ducs de Longueuil durant quatre saisons, au personnel d’entraîneurs a déjà eu des effets bénéfiques sur ses frappeurs: «Son expérience va aider à donner confiance à nos jeunes joueurs et me permettre de me concentrer sur d’autres aspects de mon travail. Ce que j’ai vu cette semaine est encourageant», a conclu l’entraîneur-chef des Bisons.

Les Bisons profiteront d’un congé ce week-end avant de disputer trois matchs consécutifs, ce lundi 29 juin, à Longueuil, mardi, au parc Clair Matin, à 19 h 30, ils recevront Repentigny et, le mercredi 1er juillet, ils se rendront dans la Vieille Capitale pour y rencontrer les Diamants.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top