- PUBLICITÉ -
Le trophée Philippe Sanche remis à Émile Samson

Photo Christian Asselin - Émile Samson, Alexandre Alain et Joël Bouchard, lors de la remise du trophée Philippe Sanche.

Le trophée Philippe Sanche remis à Émile Samson

Armada

En marge du tournoi de golf annuel de l’Armada de Blainville-Boisbriand qui se déroulait le 7 juin sur les allées du club de golf de Val-Morin, Joël Bouchard a pris la parole devant la centaine de golfeurs présents pour annoncer que le gardien de but Émile Samson méritait le trophée Philippe Sanche pour la saison 2017-2018.

C’est avec humour que celui qui demeure vice-président et copropriétaire de l’Armada, bien qu’il ait été confirmé dans ses fonctions d’entraîneur-chef du Rocket, a expliqué les raisons qui ont poussé l’organisation à remettre à Émile Samson cette récompense visant à souligner sa détermination, sa combativité et sa persévérance. Athlète de petite taille, le numéro 37 du Noir et Blanc a enregistré 17 victoires en 27 parties en saison régulière en plus de mener son équipe à la finale de la Coupe du président, lors des séries.
«Je prends zéro crédit pour la saison qu’il a connue! Je me rappelle que notre recruteur en chef Dany Gauthier m’avait appelé pour me dire qu’Émile serait un bon joueur à mettre sur notre liste. Il avait ajouté, je te le dis: il est petit!»
«… même s’il est petit»
Il est vrai que du haut de ses 5 pieds et 8 pouces, Émile Samson partait de loin, surtout pour un gardien de but, mais son entraîneur a choisi de faire confiance au jugement de son recruteur et ne l’a jamais regretté.
«Il est arrivé au camp d’entraînement avec une bonne attitude. Il a fait exactement ce qu’un joueur doit faire, soit de ne laisser aucune chance au personnel d’entraîneurs de le couper et nous l’avons gardé, même s’il est petit», a répété Joël Bouchard, faisant à nouveau sourire son auditoire.
À ce sujet, il avait d’ailleurs une drôle d’anecdote à raconter.
«J’essayais de le regarder le moins possible lorsqu’il passait devant moi dans le vestiaire, parce qu’à chaque fois que je le voyais, je me disais: tabarnouche, c’est lui qui va goaler pour nous autres à soir!»
Philippe Sanche, un exemple
Heureux d’avoir vu Alexandre Alain remporter le titre de joueur-étudiant au Canada, et Alex Barré-Boulet, celui de joueur de l’année au Canada, Joël Bouchard a insisté sur le caractère particulier du trophée Philippe Sanche.
«Ce trophée a une grande signification pour moi puisqu’il représente le parcours de beaucoup d’entre nous. Philippe Sanche ne mesurait que 5 pi 4 po, peut-être 5 pi 5 po avec des petits talons. D’être capable d’avoir eu la carrière qu’il a connue, c’est phénoménal».
C’est Alexandre Alain, vainqueur du trophée en 2016-2017, qui l’a remis à son tour à Émile Samson, sous les applaudissements de la foule.
«Quelqu’un qui met les efforts dans la vie, qui n’a peut-être pas un chemin aussi facile, qui passe par ce que j’appelle de la route de gravel, mais qui réussit comme l’ont fait Philippe Sanche et Émile Samson, mérite d’être récompensé», a conclu Joël Bouchard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top