- PUBLICITÉ -
Le junior AA des Patriotes est en bonne posture

Photo Yves Déry - L’implication des défenseurs et des attaquants à bien remplir leurs différentes missions défensives aide grandement les Patriotes à limiter les buts alloués aux adversaires. Depuis le début des Régionaux

Le junior AA des Patriotes est en bonne posture

Pour accéder aux demi-finales

Les Patriotes de Saint-Eustache ont survolé la compétition en saison régulière dans la Ligue junior AA Laurentides-Lanaudière avec une fiche reluisante de 24 gains contre 6 échecs. En plus de s’emparer du championnat du calendrier régulier, ils ont établi un record de ligue en ne subissant aucune défaite à domicile.

Bref, on parle d’une équipe dominante. Cependant, tout était à recommencer lorsque les séries éliminatoires combinées aux championnats régionaux ont pris leur envol, il y a de cela quelques semaines. Dès leur premier match, les protégés eustachois de l’entraîneur-chef Daniel Héroux ont passé un message à toutes les autres formations, en l’emportant sans équivoque 8-2 contre le National de Lorraine-Rosemère. S’en sont suivi des triomphes de 3-1 contre les Stars Lachute et 5-3 sur les Gladiateurs des Moulins.

Par ailleurs, le week-end dernier, les Patriotes ont poursuivi leur séquence victorieuse en défaisant facilement les Boisbriannais 6-2. Ces derniers, se présentant au domicile de l’équipe eustachoise, avec à peine deux trios d’attaquants, comme prévu, ont manqué de jambes plus le match progressait. De leur côté, les receveurs pouvaient compter sur 19 hockeyeurs en uniforme. En l’absence du défenseur Thierry Brunet depuis quelques rencontres (motifs personnels), Maxime Poulin, rappelé du midget AA, se tire bien d’affaire.

Dimanche dernier par ailleurs, les Patriotes avaient rendez-vous avec les Monarques de Mirabel, ces derniers qui, avant ce duel, occupaient la tête du classement provisoire. Devant une foule plus nombreuse qu’à l’habitude, les deux formations en présence ont livré un spectacle de grande qualité. Appliquant le plan de match quasi à la lettre, particulièrement au 3e vingt, les Eustachois ont finalement eu le meilleur par la marque de 4-2.

«Face aux équipes en apparence moins menaçantes, les gars ont tendance à s’éloigner des stratégies collectives et se permettent de se la couler un peu plus douce. Lors de ce match contre Mirabel, je n’ai rien cependant à leur reprocher. De toute façon, si on regarde l’ensemble de la saison, je dois donner crédit à mes joueurs qui, même lorsqu’ils ne sont pas à leur meilleur, trouvent quand même le moyen de l’emporter la plupart du temps», laisse savoir Daniel Héroux.

Des vétérans qui montrent l’exemple

Depuis que les Régionaux se sont mis en branle, le coach Héroux est d’autant plus fier de constater que ses joueurs accordent encore plus d’attention à leur préparation. Selon lui, le fait que les vétérans s’entraînent avec beaucoup d’intensité et se tiennent loin des distractions la veille des rencontres fait en sorte d’influencer positivement les plus jeunes. Bref, ils performent comme des athlètes, sachant qu’ils peuvent aspirer aux grands honneurs, font tout en leur possible pour mettre les conditions gagnantes de leur bord.

Même si son équipe s’avère en bonne posture pour accéder aux demi-finales, Daniel Héroux considère que rien n’est encore joué. Faut dire qu’aujourd’hui et demain, cela ne s’annonce pas de tout repos pour ses protégés. Après avoir visité ce soir les Draveurs de Mont-Laurier, moins de 24 heures après, ils reprendront le collier à domicile (19 h 45), en accueillant les Diables de Mont-Tremblant.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top