- PUBLICITÉ -
Le Club Smash fort bien représenté aux prochains Jeux du Québec

À la suite de leur qualification à la Finale provinciale des Jeux du Québec

Le Club Smash fort bien représenté aux prochains Jeux du Québec

Tennis de table

Le 7 février, le Club Smash de Saint-Eustache accueillait au Complexe multisport de la municipalité – leur lieu habituel d’entraînement – la finale régionale pour déterminer les représentants des Laurentides pour les Jeux du Québec.

Contrairement à l’an dernier, on dénombrait un peu moins de participants. Selon le coordonnateur de l’événement, Sylvain Landry, avec la tenue cette année de la finale provinciale des Jeux du Québec, les athlètes qui résident à Laval, mais étudient à l’Académie Sainte-Thérèse, ont préféré faire la compétition en sol lavallois, afin d’espérer se tailler une place dans l’équipe de leur région.

Ainsi, malgré une diminution du nombre de joueurs, cela n’a pas empêché d’assister à des duels âprement disputés. Chez les 11 ans, au niveau féminin, Aura Maria Dan, âgée de 9 ans seulement, a réussi à obtenir l’une des deux seules places disponibles. Au niveau masculin, Émile Joncas du Club Smash a mérité sa place pour Drummondville, hôte de la Finale provinciale des Jeux du Québec en tennis de table, prévue au premier bloc de compétition, soit du 27 février au 3 mars. Comme il est résidant de Terrebonne, le jeune Joncas représentera la région de Lanaudière.

En ce qui a trait à la catégorie des 13 ans et moins, en demeurant invaincu, l’Eustachois Charles Landry a gagné haut la main son laissez-passer pour Drummondville. À sa première année de compétition, Antoine Dufresne a accompli lui aussi un bel exploit, en raflant le bronze, pour ainsi rejoindre Charles Landry au sein de la délégation des Laurentides.

Du côté des filles de 13 ans et moins, Éloise Langlois, or, et Gabrielle Poitras, argent, n’ont pas volé elles non plus leurs places respectives pour ces Jeux du Québec.

Puis, chez les 15 ans et moins, quel exemple de persévérance et de courage qu’a démontré une fois de plus Gabriel Séguin, de Blainville. Malgré un handicap important aux jambes, il a brillé au point de clore avec la médaille d’argent. D’ailleurs, s’il continue de progresser au rythme qu’il le fait présentement, on le considère comme un prochain espoir national aux Jeux paralympiques, ce qui n’est pas peu dire.

Mégane Godreau a de son côté enlevé les grands honneurs chez les filles de 15 ans et moins. C’est donc dire que sur les 11 athlètes des Laurentides, 8 proviennent du Club Smash, dont 6 résident en sol eustachois.

À cette même compétition, même s’ils n’étaient pas éligibles à prendre part à la Finale provinciale des Jeux du Québec, trois jeunes se sont distingués. D’abord, Rémi Larocque a bien performé en s’appropriant une médaille d’argent. Chez les 16 ans et plus (enfants et adultes mélangés), Marc Lalonde, assistant-entraîneur avec le Club Smash, a démontré son savoir-faire en mettant la main sur l’or tandis que François Tremblay a conclu en 3e position.

Tournois civils

Avant cette compétition marquante pour la saison actuelle, quelques-uns des représentants du Club Smash ont participé à deux autres étapes du circuit civil. Tout d’abord, lors de l’étape 3, Maxime Lemieux a épaté en raflant l’or tandis qu’Antoine Dufresne n’a pas été en reste non plus, décrochant une médaille d’argent.

Puis, un mois plus tard, à l’occasion du circuit 4, chez les 15 ans et moins catégorie Développement, Émile Joncas a de nouveau montré une belle constance dans ses résultats, pour ainsi s’assurer d’une médaille d’argent.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top