- PUBLICITÉ -
Le club des Seigneurs obtient les meilleurs résultats

Photo Yves Déry - Les joueurs du peewee des Seigneurs n’ont peut-être pas eu le résultat souhaité face aux Pionniers 1 de Lanaudière. Cependant, on ne peut leur reprocher un manque d’ardeur au jeu.

Le club des Seigneurs obtient les meilleurs résultats

Peewee AA des Seigneurs des Mille-Îles

Peu importe la discipline, quand une organisation sportive a le mandat d’équilibrer plus d’une équipe dans la même catégorie, il arrive fréquemment que malgré les meilleures intentions du monde, des facteurs font en sorte que des écarts se creusent en cours de route.

C’est un peu ce qui se passe au sein des Seigneurs des Mille-Îles dans la catégorie peewee AA. Quoiqu’il y a encore beaucoup de hockey à jouer d’ici la fin de la saison 2012-2013, nous avons d’un côté, la formation des Mille-Îles qui a déjà concédé 60 filets à ses adversaires en 14 parties. Avec seulement un match de moins de disputé, l’équipe des Seigneurs a pour sa part alloué 24 buts de moins.

En attaque, les deux équipes présentent des statistiques similaires alors que les porte-couleurs des Mille-Îles ont fait bouger les cordages à 38 reprises contre 33 pour les représentants des Seigneurs.

Cette plus grande générosité en défensive de la part du club des Mille-Îles amène donc une différence entre les fiches des deux équipes jusqu’à présent. Pendant que les protégés de la formation des Mille-Îles sont à trois victoires de la barre de ,500 (5-8-1), à l’opposé, ceux des Seigneurs revendiquent trois triomphes de plus qu’une moyenne de ,500 (7-4-2).

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Du nouveau pour Nicolas Daunais

Avec l’organisation des Seigneurs depuis plusieurs années déjà, Nicolas Daunais vit une nouvelle expérience au niveau peewee après avoir dirigé aux niveaux bantam et midget. Rencontré le 11 novembre dernier, à l’issue d’un revers de 1-0 sur les Pionniers de Lanaudière 1, celui-ci dit grandement apprécié ce nouveau défi.

«Dans le peewee, je n’ai pas tardé à réaliser que je devais davantage me concentrer sur l’enseignement et le développement des habiletés individuelles plutôt que collectives. C’est différent, mais quand je vois les jeunes s’appliquer avec discipline et entrain et que je remarque leurs progrès, c’est très gratifiant.»

Entouré de jeunes hommes compétents en Benoit Brodeur et Mickael Robert, il a aussi décidé de donner la chance à Nicolas de Granpré, un joueur d’âge midget, à se joindre au personnel d’entraîneurs du club des Seigneurs.

Même si physiquement Daunais est méconnaissable, lui qui a fondu volontairement avec les années, il n’a pas changé au niveau de sa philosophie d’entraîneur. Il recherche des joueurs qui ont une éthique de travail quasi irréprochable dans le feu de l’action. Il est donc prêt à sacrifier du talent pour compter sur plus d’homogénéité au sein de ses équipes.

Une première pour Nicolas Boyer

En ce qui concerne l’équipe des Mille-Îles, on a décidé de faire confiance à l’entraîneur-chef recrue Nicolas Boyer. Assisté par Robert Lessard, un ancien dirigeant de l’organisation des Seigneurs, ainsi que de Mathieu Desjardins et Loïc Boivin, Boyer, qui est âgé de 22 ans, n’a donc pas pris de temps, une fois son aventure de hockeyeur terminé dans la LHJMQ et le junior AAA, à camper un nouveau rôle dans le hockey.

À noter qu’avant de postuler pour ce poste, il avait effectué l’an dernier ses premiers pas comme assistant-entraîneur, avec les Panthères de Saint-Jérôme dans le circuit junior AAA.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top