- PUBLICITÉ -

Photo tirée de Facebook (Rangers de New York) – Six jours après avoir été repêché au premier rang, Alexis Lafrenière a signé son tout premier contrat professionnel.

L’attente en aura valu la peine pour Alexis Lafrenière

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attente en aura valu la peine pour Alexis Lafrenière. Non seulement a-t-il été, comme tous s’y attendaient, le tout premier choix au repêchage 2020 de la Ligue nationale de hockey (LHN), mais le natif de Saint-Eustache a signé, lundi dernier, au lendemain de son 19e anniversaire de naissance, son tout premier contrat professionnel avec sa nouvelle formation, les Rangers de New York.

Tout cela en six jours, après presque trois mois et demi d’attente. Car, c’est finalement le mardi 6 octobre dernier, passé 19 h, en compagnie des membres de sa famille, à Saint-Eustache même, que Lafrenière a finalement vécu le grand moment qu’il attendait.

«Je suis très honoré. C’est vraiment un honneur pour moi et ma famille. Les Rangers, c’est une équipe avec beaucoup d’histoire et une très bonne équipe. Je suis vraiment content de [me] joindre à [eux]», a commenté, quelques minutes après la sélection des Rangers, l’ancien des Vikings de Saint-Eustache sur le réseau de télévision de la LNH.

Un premier contrat

Six jours plus tard, les Rangers ont invité leur nouveau joueur à signer un contrat de trois ans. Il recevra le maximum prévu pour les contrats de recrue, soit un salaire annuel de 925 000 $, mais pourrait aussi récolter jusqu’à 2,85 M$ par saison en bonis pour ses performances sur la glace.

Les Rangers ont aussi fait savoir que Lafrenière ne retournera pas avec l’Océanic de Rimouski avant le début de la prochaine saison dans la LNH, prévue pour le 1er janvier, mais qu’il se rapportera plutôt à New York pour se préparer en vue du camp d’entraînement à venir.

Une immense fierté pour Saint-Eustache

La sélection d’Alexis Lafrenière au premier rang de ce repêchage a, bien sûr, été saluée par le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron. «C’est une immense fierté pour tous les citoyens de voir un petit gars de chez nous être l’objet de toutes les convoitises de la part des équipes professionnelles. Nous lui souhaitons une longue carrière prolifique, à la hauteur de son incroyable talent. Inutile de vous dire avec quelle fébrilité nous suivrons son évolution!», a commenté M. Charron, rappelant que la Fondation Élite de Saint-Eustache qu’il préside avait «dès le début, cru en lui» en le soutenant financièrement.

«Nous sommes convaincus qu’il laissera sa marque sur ce sport mythique, comme Mikaël Kingsbury, un autre athlète supporté par la Fondation Élite, l’a fait dans sa discipline», d’ajouter Pierre Charron.

Précisons, en terminant, qu’il n’a malheureusement pas été possible de parler directement à Alexis Lafrenière, malgré des démarches effectuées en ce sens auprès de son agente qui gère son agenda.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top