- PUBLICITÉ -
L’année parfaite de Kingsbury se poursuit

Photo Michel Chartrand - En regardant Mikaël Kingsbury descendre une piste de bosses, on a l’impression que c’est si facile tellement il est fluide.

L’année parfaite de Kingsbury se poursuit

Coupe du monde du Mont-Gabriel

Mikaël Kingsbury a été tout simplement étincelant, samedi dernier, à la Coupe du monde de ski acrobatique du Mont-Gabriel, quand il a signé sa troisième victoire en trois compétitions depuis le début de la saison.

L’athlète de Deux-Montagnes a commencé la journée en obtenant le meilleur résultat des qualifications, histoire de bien rendre hommage à son dossard jaune de meneur au classement général.

En après-midi, il n’a pas été ennuyé du tout au cours des duels. Premièrement, il a vaincu l’Américain Patrick Deneen par le pointage de 24-11. Deneen est sorti de son tracé au cours de la descente, mais il a pu compléter le parcours.

En quart de finale, Kingsbury a disposé du Japonais Sho Endo. Endo n’a pas été en mesure de terminer sa descente. C’est en demi-finale que Kingsbury a donné la frousse aux amateurs présents malgré une température ressentie de -30 °C.

«J’ai mal pris une bosse et j’ai eu un léger déséquilibre, a-t-il avoué. On se pousse tellement au maximum que la moindre erreur peut-être fatale. J’ai eu peur, mais j’ai pu me ressaisir et l’emporter.»

Ce fut quand même aisé parce que le Russe Sergey Volkov, éventuel médaillé de bronze, a chuté à son deuxième saut. Les bosseurs qui affrontent Kingsbury tentent d’en faire plus, mais c’est souvent trop en demander.

En finale, c’est l’Américain Jeremy Cota qui a été la dernière victime du King des bosses. Cota a tenté d’y aller la pédale au plancher, mais comme Volkov, il n’a pas été en mesure de demeurer sur ses skis tout au long de sa descente.

«C’est comme un rêve qui se poursuit, a indiqué Kingsbury, après sa descente finale. Je suis en pleine confiance et je suis constant depuis le début de la saison, c’est ce que ça va prendre pour me battre d’ici la fin de la saison.»

Victoire à la maison

C’est la première fois de sa jeune carrière qu’il monte sur la plus haute marche du podium à la maison et les amateurs massés le long de la piste n’ont pas hésité à manifester leur joie.

«C’est vraiment une belle sensation de triompher devant sa famille et ses amis, a-t-il indiqué. C’est sûr que ma première victoire en carrière a été un moment fort (c’était à Beida Lake, en Chine, en décembre 2010), mais celle-ci, je vais m’en souvenir longtemps.»

Gagnant à Lake Placid!

Avant de mettre sous presse, Mikaël Kingsbury a poursuivi sur sa lancée victorieuse, car il a remporté une quatrième médaille d’or consécutive lors de l’épreuve des bosses de Lake Placid, aux États-Unis. Il revendique maintenant 400 points en tête du classement général de la Coupe du monde de ski acrobatique.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top