- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

La saison de vélo est officiellement amorcée

Le Club Cycloroute

Le club de cyclistes Cycloroute a officiellement lancé sa saison de vélo lors d’une rencontre au Chalet du Ruisseau, à Mirabel, le 13 avril dernier. Une cinquantaine de personnes se sont déplacées pour participer à un atelier sur les assurances et une conférence d’Anne-Marie Roy, sur l’alimentation du cycliste.

Une nouvelle saison qui débute très bien selon le responsable de Cycloroute, Michel Lebeau. En effet au moment de l’évènement plus d’une centaine de personnes s’étaient inscrites au Club.

«Il y a plusieurs anciens qui ne l’ont pas fait encore. Ceux qui sont présents ici sont pour la plupart des nouveaux, ce qui est un bon signe. Je m’attends à entre 200 et 250 inscriptions cette année», déclare-t-il.

«Cette popularité grandissante de Cycloroute s’explique, entre autres, par le côté détendu des sorties à vélo», explique M. Lebeau. Si le Club regroupe des personnes de bons niveaux et des débutants, c’est le plaisir mêlé aux défis qui rassemblent les membres.

De nombreuses activités variées sont offertes, que ce soit les circuits hebdomadaires dans la région ou les grandes excursions comme au Cap-de-la-Madeleine, à Châteauguay, aux Pays-d’en-Haut ou le Grand tour avec Vélo Québec.

Il faut également souligner le dévouement et la passion de Michel Lebeau pour Cycloroute, mettant à jour régulièrement le site Internet et étant ouvert aux propositions des membres.

Lors du lancement officiel de la saison, les participants ont particulièrement été à l’écoute de la conférencière qui est venue entretenir la salle sur «l’intégrité dans notre assiette». Plutôt percutante, Anne-Marie Roy, diététicienne-nutritionniste a souligné dès le début «C’est la première fois dans l’histoire, que les enfants vont vivre moins longtemps que leurs parents», en parlant des maladies liées à des causes environnementales, comme le cancer.

Elle a également dénoncé que les bases de la nutrition ne sont pas enseignées à l’école, et que bien souvent ce sont les médias tels que la télévision, souvent liés aux lobbies de la malbouffe, qui sert d’enseignement.

Elle a ensuite introduit un code de conduite de 10 critères qui devrait être observé pour se nourrir sainement. Il s’agit, entre autres, de donner un bon carburant au corps, qui réside dans les glucides plutôt que les protéines qui se convertissent en sucre lorsqu’elles sont présentes dans le corps en trop grande quantité.

Il y a des glucides dans les légumes, les grains, les légumineuses ou les fruits. Elle recommande également de choisir des aliments de grande densité nutritive en choisissant des aliments complets, le moins transformé possible et qui ont plus de valeurs par calorie.

Elle a également abordé la question de la circulation sanguine qui favorise le bon fonctionnement du cerveau, des muscles, des poumons, etc. Il existe des aliments qui favorisent la vasodilatation comme les omégas 3, les noix, certains légumes, particulièrement les verts, ou les fines herbes.

Bref, plusieurs conseils et recettes ont donc été donnés afin d’éclairer les choix des membres de Cycloroute dans leurs habitudes alimentaires avec la saison vélo qui s’amorce.

Légende # PL_13_04_13_2114.jpg

Photo Pierre Latour

Les membres de Cycloroute à l’écoute de la diététicienne-nutritionniste Anne-Marie Roy, lors du lancement de la saison de vélo du club.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top