- PUBLICITÉ -
Kingsbury, premier à la Coupe Europa

Mikaël Kingsbury a dominé à la Coupe Europa, à Sotchi.

Kingsbury, premier à la Coupe Europa

Prêt pour les Jeux olympiques de 2014?

‎Le bosseur Mikaël Kingsbury, de Deux-Montagnes, a remporté l'or à la Coupe Europa, le 5 mars dernier, à Sotchi, en Russie. Ce qui a de particulier avec ce résultat, c'est qu'il a été obtenu sur le site même où se tiendront les prochains Jeux olympiques d'hiver, en 2014.

Après être arrivé deuxième en qualifications avec 24,15 points derrière le Russe Sergey Volkov, le Deux-Montagnais s’est hissé sur la première marche du podium, avec 25.68 points en finale, devançant les deux frères Volkov, Sergey et Andrey.

Étant l’un des trois seuls Canadiens inscrits à l’épreuve de bosses, Mikaël Kingsbury s’est dit heureux d’être de cette compétition. La météo n’ayant pas été favorable pour les skieurs, il a convenu que les conditions de neige changeantes chaque jour avaient rendu difficile ses descentes. «Chaque entraînement se faisait dans des conditions complètement différentes», affirme-t-il. Malgré le calendrier de l’athlète déjà chargé, cette participation hors circuit de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski aura été bonne pour sa confiance, selon lui. «Ma victoire d’aujourd’hui aura une incidence favorable sur mon niveau de confiance. Je connais maintenant ce parcours et je sais que je peux y remporter la victoire, soutient-il. Et je sais aussi que ça risque d’être difficile au point de vue des conditions météorologiques. Tous ces facteurs sont excellents pour ma préparation olympique.»

Cette compétition était, en effet, une belle occasion de se familiariser avec le parcours olympique de 2014. Ce dernier est incliné à 28 degrés et est d’une longueur de 240 mètres, soit un peu plus plat et plus court que la majorité des parcours de Coupe du monde.

Le chef de la direction de l’Association canadienne de ski acrobatique, Peter Judge, soutient qu’il était prévu «dans notre plan stratégique d’offrir à nos athlètes toutes les occasions possibles de se familiariser avec les environnements physiques et sociaux des sites des compétitions d’envergure à venir, incluant les vues, les odeurs et les goûts

Cette décision s’explique par le fait que lorsque les athlètes sont familiers avec les installations de compétition, ils connaissent de meilleures performances. «Dans le cas de Sotchi, la Coupe Europa permet à l’équipe de bénéficier d’une assimilation sensorielle du site et de la culture en Russie. Le niveau de familiarité et le confort sont des éléments clés de la performance. Nous en avons été témoins à Vancouver, alors que nous avions l’avantage domestique et c’est ce que nous visons aussi en Russie», a-t-il indiqué par voie de communiqué.

Avant d’accueillir les Jeux olympiques, ce site sera l’hôte des Championnats du monde l’an prochain. En attendant, l’équipe de bosseurs arrivait à Åre, en Suède, où elle prendra part à une épreuve de la Coupe du monde ce week-end.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top