- PUBLICITÉ -

Justin Ducharme, des Lions de Trois-Rivières, en conférence de presse après avoir été nommé la première étoile du match le 6 novembre. Crédits: Lions de Trois-Rivières.

Justin Ducharme vit de beaux moments dans l’organisation des Canadiens

Après une carrière bien remplie dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le Mirabellois Justin Ducharme vit maintenant un rêve en évoluant avec la nouvelle de la ECHL, les Lions de Trois-Rivières, l’un des deux club-écoles des Canadiens de Montréal.

Après avoir perdu en finale de la Coupe du président avec les Foreurs de Val-d’Or, l’attaquant a réussi à s’entendre avec le Rocket de Laval, le club-école du Tricolore, en signant un contrat d’un an et à deux volets en juin dernier. Ducharme a donc d’abord participé au camp des Canadiens, puis à celui du Rocket, mais comme il n’y avait plus vraiment de postes disponibles, la recrue a été envoyée chez les Lions pour vivre l’expérience mauricienne.

« C’est vraiment chouette; tout est neuf, tout est beau, les gens sont excités, on est un beau groupe de Québécois. Ça va être excitant tout au long de la saison », a expliqué l’ancien étudiant de l’école Polyvalente Saint-Jérôme.

Le joueur de 21 ans se considère très chanceux d’avoir pu de porter l’uniforme du Tricolore pendant quelques séances d’entraînement: « C’est un sentiment spécial d’avoir le logo des Canadiens sur ton chandail, c’est le rêve de tous les jeunes de joueurs de hockey du Québec, donc ça a été de super beaux moments, j’ai beaucoup appris. »

Un engouement palpable à Trois-Rivières

Le nouveau club de la ECHL à Trois-Rivières attire beaucoup de curieux. Un nouvel amphithéâtre, de nouveaux partisans, un nouveau logo et une nouvelle histoire à écrire dans une ville qui a déjà marqué l’histoire du hockey au Québec.

Pour celui qui a amassé 132 points en 199 matchs chez les juniors, cette expérience est déjà très enrichissante : « Ça paraît qu’il y a un engouement, le match d’ouverture a été joué à guichet fermé, il y avait beaucoup de partisans! On voit à quel point ils sont impliqués et on a hâte de continuer pour voir ce que ça va donner. »

Ducharme est d’ailleurs ravi de voir que l’organisation des Canadiens fait un effort marqué pour donner une chance aux joueurs québécois. Les Lions comptent 19 joueurs d’ici dans leur formation, en plus de tout le personnel hockey. Ce facteur rend plus facile l’immersion dans le monde du hockey professionnel pour la recrue, qui souligne que d’être entouré de Québécois et de constater qu’il y a en a aussi plusieurs dans le vestiaire du Rocket à Laval est encourageant et stimulant.

Un beau défi personnel

Il est évident qu’avec un contrat d’une saison, l’attaquant mirabellois doit prouver à l’organisation qu’il mérite sa place. Toutefois, il ne se met pas de pression inutile. L’équipe est en développement et même si elle connaît un début de campagne difficile, la saison est encore jeune et il est essentiel pour Ducharme de se faire confiance et de croire au processus. En neuf rencontres depuis, l’attaquant a récolté huit points. Lors du match du 6 novembre dernier, à Trois-Rivières, Ducharme a été la grande vedette en marquant son premier but chez les professionnels, en plus de récolter une mention d’aide, de marquer le premier but de la séance de tirs de barrage et d’être nommé la première étoile du match dans la première victoire de l’histoire des Lions à domicile. Une soirée magique pour le Mirabellois : « Mon but c’est d’embarquer sur la patinoire chaque jour, m’améliorer, me tenir prêt à n’importe quoi et saisir mon opportunité. »

Il y a fort à parier que le #71 saura plaire à la foule trifluvienne par son travail, son acharnement et son leadership.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top