- PUBLICITÉ -
Julien Giroux a élevé son niveau de jeu au bon moment

Qu’importe ce qui va arriver pour Julien Giroux à la Coupe Telus, le gardien de Saint-Eustache aura connu toute une saison en 2009-2010.

Julien Giroux a élevé son niveau de jeu au bon moment

Hockey midget AAA

Faire partie de l’équipe championne des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey développement midget AAA du Québec s’avère un tour de force que très peu d’Eustachois ont réussi depuis la création de ce circuit. Le gardien Julien Giroux vient pourtant d’accomplir pareil exploit, lui qui a entrepris toutes les parties des séries devant le filet des Gaulois du collège Antoine Girouard de Saint-Hyacinthe.

Après avoir été libéré par les Vikings de Saint-Eustache au camp d’entraînement, pour se retrouver avec les Gaulois en début de saison, Giroux a fait une révélation aux hommes de hockey de cette organisation. En effet, il s’est défini comme un cerbère sachant se démarquer sous la pression. À la lumière de son rendement éblouissant en deuxième moitié de saison, il n’a pas fait mentir sa réputation.

Après s’être emparé du poste de portier numéro un, il a tout d’abord été un facteur important dans la conquête des Gaulois au Tournoi de Drummondville. Puis, dans le dernier tiers du calendrier régulier, le gardien de 5 pieds 8 pouces et 145 livres a empilé les victoires et les bonnes performances. Cela devait se poursuivre pour lui en séries éliminatoires. Il a d’ailleurs conclu cette portion la plus importante de l’année avec, à sa fiche, 15 victoires et cinq défaites, avec un excellent pourcentage d’efficacité de ,923. «J’avais déjà gagné dans le peewee AA la Coupe Dodge lors des provinciaux. D’ajouter le championnat des séries éliminatoires dans le midget AAA, j’en conviens, représente maintenant une réussite dont je suis très fier», mentionne Julien Giroux.

Celui qui a récemment célébré son 17e anniversaire de naissance tient d’ailleurs à rendre hommage à tous ses coéquipiers qui lui ont rendu la tâche plus facile. Par ailleurs, gardera-t-il un souvenir particulier à la suite de cette conquête? «Même si on a remporté la finale en cinq parties contre les Lions du lac Saint-Louis, les matches ont été très serrés. D’ailleurs, lors du cinquième affrontement, nous tirions de l’arrière 1-0 en troisième, avant d’effectuer une remontée victorieuse. Personnellement, pour le moment, je n’ai pas un souvenir particulier en tête. C’est vraiment l’ensemble de notre réalisation qui habite mes pensées», répond-il.

Ce n’est pas fini

En tant que club champion de la province, les Gaulois prendront part, du 19 au 26 avril prochains, à la Coupe Telus (championnat national midget AAA du Canada), disputée à Lévis. Outre les représentants hôtes (les Commandeurs) et les Gaulois, quatre autres formations aspireront aux grands honneurs. Comme à l’habitude, les hockeyeurs québécois risquent d’en avoir pour leur argent. En effet, dans d’autres provinces, il n’y a pas de restriction au niveau des joueurs de 17 ans. Et dans certains cas, on parle plus d’une sélection provinciale que régionale.

Même si la compétition s’annonce relevée, Julien Giroux entend continuer de rendre de précieux services à son équipe, tout en continuant à gagner des points auprès des recruteurs de la Ligue de hockey junior majeur. Répertorié parmi les rondes de 9 à 12 lors du premier relevé, on peut présumer qu’il grimpera de quelques échelons à la suite de son brio en deuxième moitié de saison.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top