- PUBLICITÉ -
Jeux olympiques: Stéphane Locas (voile) se souvient...

Stéphane Locas

Jeux olympiques: Stéphane Locas (voile) se souvient…

Stéphane Locas, 33 ans, Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, en Chine (27 ans), en voile 470. Résultat: 29e.

1) Rappelez-nous d’abord dans quelles circonstances vous avez été appelé à participer aux JO, la date de votre participation, le lieu, la discipline, les résultats obtenus et votre âge à cette époque.

J’avais 25 ans lors des qualifications et 27 ans lorsque j’ai participé à ces Jeux à Beijing. La compétition de la voile se déroulait par contre à Qingdao.

2) Quel est votre plus beau souvenir personnel de cette participation à ces JO? Et le moins bon souvenir?

Mon plus beau souvenir, c’est la cérémonie d’ouverture. C’était un beau moment d’équipe. Pour ce qui est du moins bon souvenir: c’est la compétition en tant que telle, car nous n’avons pas bien performé.

3) Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné lors de ces JO de façon générale et de façon personnelle?

L’organisation de l’événement était parfaite.

4) Quels conseils donneriez-vous à un athlète comme Mikaël Kingsbury (épreuve des bosses) qui en sera à une première participation aux JO? Et à des athlètes comme Alexandre Bilodeau (épreuve des bosses) et Charline Labonté (hockey féminin) qui y retournent à nouveau, et peut-être pour une dernière fois?

Pour Mikaël, je dirais que c’est juste un autre événement sur le calendrier. Pour Alexandre et Charline: d’en profiter, parce que le sport, c’est pas mal plus excitant que le métro-boulot-dodo.

5) Comptez-vous regarder les JO d’hiver et quelle discipline allez-vous suivre de façon plus particulière?

Je les suis pas mal toutes, mais le hockey a tout le temps été quelque chose de spécial en raison de la participation de joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH).

6) Qu’est-ce que les JO vous ont apporté? Est-ce que l’on vous en parle encore aujourd’hui? Est-ce que cela a changé votre vie?

Ce que les JO m’ont apporté, c’est la reconnaissance d’avoir réussi à atteindre un objectif presque inatteignable et d’être allé au bout de mes efforts. Oui, on m’en parle encore, c’est sûr, mais je le garde pour les gens autour de moi. Ce ne sont pas les JO qui ont changé ma vie, mais le processus pour m’y rendre. Je suis sorti gagnant de mon aventure.

7) Enfin, que faites-vous comme travail aujourd’hui? Où résidez-vous? Êtes-vous marié? Avez-vous des enfants? Pratiquez-vous toujours une discipline sportive?

Je suis ingénieur mécanique chez Voith Hydro, un manufacturier de turbine hydroélectrique situé à Brossard. Je réside à Saint-Lambert, sur la Rive‑Sud. Je suis marié et j’ai deux beaux petits gars. Ma femme et moi venons de vendre notre voilier de croisière au lac Champlain, mais nous prévoyons en acheter un autre avec mon frère pour recommencer la compétition dans la région de Montréal. Je joue au hockey une fois par semaine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top