- PUBLICITÉ -
Il a contribué au succès des Cataractes

S’il y a un homme de hockey comblé en ce moment, c’est bien Gilles Carré.

Il a contribué au succès des Cataractes

Gilles Carré

Pour un recruteur, le fait de voir les joueurs que l’on a moussés auprès de l’organisation connaître du succès, représente une grande source de fierté. C’est tout aussi gratifiant sinon plus, quand ces mêmes joueurs s’unissent à leurs autres coéquipiers et remportent des honneurs collectifs.

Parcourant les arénas depuis bon nombre d’années, dont les 10 dernières à l’emploi des Cataractes de Shawinigan, Gilles Carré savoure donc chaque moment depuis la conquête de la coupe Memorial, le 27 mai dernier.

Vu régulièrement aux parties locales des Vikings du circuit midget AAA, ce résident eustachois avait signifié plutôt cette saison, à l’auteur de ces lignes, sa grande confiance envers l’édition actuelle des Cataractes, encore plus lorsque les Cataractes ont réussi à mettre la main sur les défenseurs de premier plan Brandon Gormley et Morgan Ellis.

«Après notre défaite, dit Carré, en finale lors des séries en 2009 contre Drummondville, alors qu’on croyait que l’on avait l’équipe pour aller jusqu’au bout, l’ascenseur nous est revenu, ayant eu le mérite de rebondir encore plus fort. Il est vrai que nous avons payé cher pour faire l’acquisition de vétérans d’impact, mais quand la fenêtre s’ouvre, c’est le temps ou jamais d’en profiter.»

À ses yeux, cette consécration rejaillit non seulement sur les Cataractes, mais aussi pour la Ville de Shawinigan en tant que ville hôtesse, de même que sur la Ligue de hockey junior majeur du Québec dans son ensemble.

Faut dire que côté hockey, Carré sait de quoi il parle. Il a campé à peu près tous les rôles imaginables dans l’environnement de cette discipline sportive. Entre autres, il a obtenu sa part de championnats à titre d’entraîneur-chef. On peut donc présumer qu’il a exercé une grande influence dans la sélection notamment des Yannick Veilleux, Jonathan Racine et Alexandre Grandmaison, soit dit en passant, trois hockeyeurs qui ont évolué avec les Vikings. Pour un, Veilleux, un solide attaquant de 6 pi 2 po et 197 livres, en plus d’inscrire des points de façon régulière tout en s’avérant une menace offensive constante, a apporté une présence physique importante au sein de l’alignement des Cataractes. Il en est de même pour le défenseur de Boisbriand Jonathan Racine. Ce choix de 3e ronde par les Panthères de la Floride en juin 2011 ne craint surtout pas de se servir de ses épaules pour refroidir les ardeurs des adversaires. Robuste, il fait preuve aussi d’un bel aplomb dans son jeu défensif.

Pour ce qui est de la recrue de Mirabel, Alexandre Grandmaison, dans un rôle de joueur d’avant de soutien, sa fougue et son éthique de travail lui ont permis d’endosser l’uniforme dans toutes les parties du Championnat canadien.

À la suite de la conquête des Cataractes, parions que son 18e anniversaire de naissance qu’il célébrera, le 6 juin prochain, aura une saveur encore plus particulière.

Pour en revenir à Gilles Carré, il sera intronisé ce soir au Temple de la renommée du hockey Laurentides-Lanaudière, à l’occasion du banquet annuel. Un événement qui survient à la suite de l’obtention récente de la coupe Memorial par les Cataractes – une première en 43 ans depuis la naissance de la concession. Difficile de demander mieux comme timing, ne trouvez-vous pas?

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top