- PUBLICITÉ -

Catherine Proulx, invitée aux camps de Hockey Québec et Hockey Canada.

Hockey féminin: une Mirabelloise parmi les meilleures joueuses au pays

Après avoir été invitée au camp d’Équipe Québec féminin des moins de 18 ans, voilà que Catherine Proulx vient aussi d’être invitée au camp d’Équipe Canada, qui se tiendra en Alberta, à la fin du mois de juillet.

Hockey Canada a présenté la liste des 46 joueuses de moins de 18 ans qui allaient participer au camp estival de développement BFL et Catherine Proulx, du secteur de Saint-Augustin, à Mirabel, en faisait partie. Le tout se tiendra au Parc olympique canadien, à Calgary.

«C’est un peu comme un rêve olympique. Équipe Canada c’est plus gros et plus impressionnant», a souligné l’athlète de 16 ans.

Les joueuses participeront à des entraînements, des séances de développement des habiletés et à des matchs intra équipe. Les meilleures joueuses au pays pourront donc se préparer adéquatement en vue de la prochaine saison. Proulx est l’une des sept joueuses du Québec invitées au camp.

Une opportunité de représenter sa province

Hockey Québec a aussi dévoilé, le 29 juin dernier, l’identité des 47 joueuses qui allaient participer à son camp d’entraînement dans le but de défendre les couleurs de la belle province lors du prochain Championnat national féminin. Évidemment, Proulx en fait partie.

L’attaquante des Étoiles Laurentides-Lanaudière dans le midget AAA a récolté 28 points, dont 18 buts, en 26 matchs lors sa dernière saison complète. Celle qui s’alignera avec les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville la saison prochaine est fébrile à l’idée de participer au camp: «C’est une très belle nouvelle, j’ai hâte d’y être parce que ça va me donner beaucoup d’expérience et ça va me faire connaître d’autres gens.»

La Mirabelloise a réussi à convaincre les dirigeants de Hockey Québec notamment grâce à sa vitesse et à sa vision du jeu. «Quand je joue, j’essaye de rendre les filles autour de moi meilleures», a-t-elle précisé.

Déjà beaucoup d’expérience

Catherine Proulx a commencé à jouer au hockey pour imiter ses trois frères aînés. «Avant je faisais du patinage artistique et je n’avais pas aimé ça», a-t-elle révélé.

Elle a commencé sa carrière avec les Concordes de Mirabel, dans le hockey civil, avec les garçons. Arrivée dans la catégorie pee-wee, elle a fait ses débuts dans le hockey féminin, avec le Mistral, une équipe regroupant des joueuses de partout dans les Laurentides. Au secondaire, elle a aussi évolué à Saint-Gabriel, dans un programme sports-études.

Au fur et à mesure, Proulx a participé à différents camps de Hockey Québec, ce qui lui a permis de se faire voir et de se démarquer.

La voilà aujourd’hui parmi les meilleures joueuses de moins de 18 ans au pays et elle aura l’opportunité, au cours des prochaines semaines, de progresser et surtout d’apprendre des meilleures. Effectivement, l’équipe québécoise sera dirigée par Caroline Ouellette, quadruple médaillée d’or olympique et icône du hockey féminin.

Même si elle a déjà eu la chance de la côtoyer au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, alors que Ouellette avait monté une équipe toute féminine pour affronter les garçons, Catherine Proulx se dit émerveillée par la chance qui lui offerte de retrouver cette légende.

«C’est une idole pour toutes les joueuses de ma génération, j’ai vraiment hâte de la voir», de dire la hockeyeuse, un peu avant de participer au camp d’Équipe Québec qui a eu lieu au Centre Isatis de Saint-Hyacinthe, entre le 13 et le 16 juillet derniers.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top