- PUBLICITÉ -
Gilles Gosselin s’attaque à un double

Photo Michel Chartrand - Nous reconnaissons sur cette photo Gilles Gosselin et son épouse

Gilles Gosselin s’attaque à un double

Au profit du Relais pour la vie

Il y a un peu moins de cinq ans, Gilles Gosselin faisait l’objet d’un reportage de notre édition Le Sportif alors qu’il prenait d’assaut le mythique Marathon de Boston, son premier défi de réelle envergure. Il a depuis couru dans plusieurs marathons, il est devenu un ironman et c’est à ce titre qu’il a relevé le défi d’un double ironman au profit du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer.

Le double ironman

Comme si l’ironman lui-même n’était pas déjà une compétition suffisamment exigeante, Gosselin s’est mis dans la tête de réussir un double ironman. Imaginez 7,6 kilomètres de nage (304 longueurs de piscine), 360 kilomètres à vélo suivis d’une course de 84 kilomètres. Juste de l’écrire, c’est épuisant! C’est dans le cadre du 10e anniversaire de la Marche Relais pour la vie de la MRC Deux-Montagnes, qui se tiendra du 31 mai au 1er juin prochain à l’école secondaire Lake of Two Mountains, que Gilles Gosselin peinera pendant plus de 25 heures à réussir ce doublé.

C’est à compter de 3 h 30 dans la nuit du 31 mai au 1er juin qu’il nagera 304 fois la longueur du Complexe aquatique Saint-Eustache. Il parcourra ensuite trois fois à vélo la distance entre Deux-Montagnes et Carillon avant de terminer à Saint-Placide; pour couronner le tout, il accompagnera les marcheurs du Relais pour la vie au Lake of Two Mountains en courant les 84 kilomètres qu’il lui restera pour compléter l’épreuve qu’il espère pouvoir accomplir en un peu plus de 25 heures.

On imagine bien qu’on ne s’embarque pas dans une telle aventure sans préparation: «De mon entraînement régulier de huit à neuf heures semaine, je devrai passer à 17 heures jusqu’à 25 à l’approche de l’épreuve.» Combiné aux heures de travail, on comprendra que «c’est du stock». Outre la Ville de Saint-Eustache qui lui fournira gratuitement les commodités du Complexe aquatique, Gilles Gosselin peut compter sur la collaboration de plusieurs commanditaires (voir la photo) que «je ne pourrai jamais assez remercier», dit-il.

Le Relais pour la vie

C’est à la fois ébranlé par le cancer du sein de sa belle-sœur Andrée et reconnaissant de son bon état de santé que l’ironman eustachois a décidé de s’associer à la cause: «L’an dernier, j’avais mis sur pied une équipe avec des jeunes compagnons de travail (Les Enflammés) où, pour ma part sur cette période de 12 heures, je courais et pédalais pendant une heure en alternance.» Cette année, il a mis la barre plus haute: «Je vais certes souffrir pendant ces 25 heures et plus, mais quand j’aurai terminé je pourrai récupérer et me retrouver en pleine forme. Ce n’est pas le cas des victimes de cette terrible maladie. Si cette marche a lieu la nuit, c’est pour symboliser que le cancer menace 24 heures par jour.»

Le but étant de contribuer à la recherche pour combattre le cancer, Gilles Gosselin invite donc tous ceux qui désirent le faire à visiter le site du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer [http://convio.cancer.ca/]. Il rappelle également que ces dons peuvent être assortis de reçus aux fins de l’impôt.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top