- PUBLICITÉ -
Gardien numéro un des Voltigeurs: Louis-Philip Guindon livre la marchandise avec éloquence

Les Voltigeurs de Drummondville ont visé dans le mille lorsqu’ils ont sélectionné

Gardien numéro un des Voltigeurs: Louis-Philip Guindon livre la marchandise avec éloquence

Pour un choix de 9e ronde par les Voltigeurs de Drummondville en 2012, le cerbère Louis-Philip Guindon, de Saint-Joseph-du-Lac, est devenu rapidement un atout de premier plan au sein de sa formation et n’a pas tardé à se faire remarquer au sein du circuit Courteau.

Dès sa saison recrue, il a ravi le titre de gardien numéro un. Cette année, après avoir été invité au camp d’entraînement des Capitals de Washington, il connaît une autre année digne de mention.

Entre autres, pour son brio accompli du 24 février au 2 mars derniers, il s’est retrouvé parmi les 3 étoiles de la semaine du circuit Courteau, et ce, pour la deuxième fois cette saison. Durant cette semaine‑là, il a remporté 3 gains en 4 décisions, auteur de 2 jeux blancs par surcroît et une moyenne d’efficacité de ,946.

Nouveau recordman

Avec quelques semaines encore à écouler à l’horaire du calendrier régulier, il a aussi établi un nouveau record d’équipe chez les Voltigeurs, le 2 mars dernier. Dans un triomphe de 4‑0 sur les Olympiques de Gatineau, il a récolté un 6e blanchissage, ce qui constitue une nouvelle marque au sein la concession drummondvilloise.

Il a d’ailleurs bien failli améliorer ce record le 7 mars dernier, alors qu’il n’a concédé qu’un but au Phoenix de Sherbrooke (dans un gain de 2‑1), et cela, avec 2 min 30 s à jouer au troisième vingt.

En date de dimanche dernier, il se situe aussi parmi les meilleurs portiers à plusieurs niveaux. Au niveau de son temps d’utilisation, il s’avère le 2e gardien qui a été le plus utilisé, lui qui dépasse les 3 000 minutes de jeu. Au niveau de la moyenne de buts alloués (2,48) et des victoires (30), il se classe en 3e position parmi tous les cerbères du circuit. En ce qui concerne les jeux blancs, il est ex æquo à l’heure actuelle avec Philippe Cadorette, du Drakkar de Baie‑Comeau.

Les pieds sur terre

Guindon, qui célébrera son 19e anniversaire de naissance le 21 avril prochain, ne fait pas que se distinguer sur la surface glacée. En effet, lors du Gala de la médaille d’or de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), il sera le finaliste des Voltigeurs au prix Marcel-Robert en tant qu’athlète-étudiant par excellence.

Jeune homme mature et fort allumé, il compose très bien avec la pression qui va avec le titre de gardien numéro un. Il va sans dire qu’il espère que les Voltigeurs continueront de se signaler, eux qui, aux dernières nouvelles, occupaient le 3e rang de la LHJMQ au niveau des buts alloués.

Les représentants drummondvillois ont aussi prouvé en cours de route cette saison qu’ils pouvaient très bien rivaliser avec les meilleures équipes du circuit. Inscrivant la plupart des victoires contre ces formations de tête, Louis-Philip Guindon espère poursuivre dans cette voie lors des séries éliminatoires qui s’amorceront prochainement. Rappelons que l’an dernier, Guindon et les Voltigeurs n’avaient pu passer à travers la première ronde éliminatoire.

S’il obtient sa part de succès en séries, le gaillard de 6 pi 1 po et 181 livres sait fort bien que sa valeur augmentera en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey. Précisons qu’à la mi‑saison, il figurait en 20e position parmi les meilleurs espoirs en ce qui a trait aux gardiens.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top