- PUBLICITÉ -

Photo Christian Gingras / LHJMQ (courtoisie) – Appelé en renfort en cours de match, le gardien de but Olivier Adam a concédé cinq des neuf buts que les Tigres ont marqués.

Fin d’une saison pour le moins particulière pour l’Armada

La saison pour le moins particulière de l’Armada Blainville-Boisbriand a abruptement pris fin, samedi dernier, quand la troupe de Bruce Richardson n’a pas été en mesure de contenir les Tigres de Victoriaville qui l’ont emporté aisément par la marque de 9-3 pour ainsi enlever cette série quart de finale en cinq matchs.

Si cette série entre les deux équipes avaient été âprement disputée lors des quatre premiers affrontements, cela a été tout le contraire lors de ce cinquième et ultime match au cours duquel l’Armada n’a vraiment pas été dans le coup.

Les Tigres ont, en effet, pris les devants 4-0 dès la première période et n’ont pour ainsi dire pas été inquiétés par la suite. Il y a bien eu, oui, quelques sursauts d’énergie, quand Luke Henman (8e et 9e) Nathan Lavoie (1er) ont permis à l’Armada de réduire à certains moments l’avance des Tigres à 4-1 et à 6-3.

Mais tout espoir a été réduit à néant lorsque le ciel est littéralement tombé sur la tête des joueurs de Blainville-Boisbriand, qui venaient pourtant de marque deux buts de suite en troisième période, quand ceux-ci ont concédé par après pas moins de trois buts en l’espace de 50 secondes. Les Tigres ont alors gonflé leur avance à 9-3 et l’ont maintenue ainsi jusqu’à la toute fin.

Éclosion et environnements protégés

C’est donc, disions-nous, une saison 2020-2021 pour le moins particulière qui prend fin pour l’Armada. Après avoir disputé deux premiers matchs, la formation de Blainville-Boisbriand a, en effet, été frappée par une éclosion de COVID-19 qui a touché 18 joueurs et 3 membres du personnel de l’équipe. Cela a entraîné une première quarantaine. Puis, en avril dernier, deux autres cas de COVID-19 ont été confirmés au sein de la formation des Basses-Laurentides et une autre quarantaine a suivi.

Et il a fallu s’adapter, à partir du mois de novembre, au concept des environnements protégés (ces fameuses «bulles»), une solution qui aura permis aux joueurs de l’Armada de disputer en bout de ligne 32 matchs et de remporter 18 de ceux-ci, dont neuf de suite pour amorcer la saison. Mais l’expérience, devait raconter l’entraîneur-chef Bruce Richardson, au fil des semaines, a demandé beaucoup de sacrifices aux jeunes joueurs, heureux cependant d’avoir été en mesure de jouer dans les circonstances.

Un contrat professionnel pour Henman

La saison 2020-2021 se termine, enfin, sur une bonne note dans le cas de l’attaquant Luke Henman, qui est devenu, la semaine dernière, le premier joueur à signer pour le Kraken de Seattle, la toute nouvelle formation de la Ligue nationale de hockey (LNH), qui amorcera une première saison en 2021-2022.

D’ailleurs, l’entraîneur-chef Bruce Richardson a eu, samedi dernier, de bons mots non seulement à l’endroit de Luke Henman, mais aussi pour Mathias Laferrière et Nathan Lavoie, qui ne seront également pas de retour avec l’Armada, l’an prochain, en raison de leur âge.

Également, les attaquants Yaroslav Likhachev, avec un but et huit aides en quatre matchs, et Luke Henman, avec six buts et une aide en quatre matchs, figurent parmi les joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) qui ont impressionné le plus durant la semaine du 10 au 16 mai dernier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top