- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Milos Raonic a réussi 16 as contre 2 pour son rival Lucas Pouille.

Photo Benoît Bilodeau – Milos Raonic et Lucas Pouille se félicitent à l'issue de ce septième affrontement entre les deux joueurs.
Photo Benoît Bilodeau – Sur le court Banque Nationale, l'Allemand Jan-Lennard Struff l'a finalement emporté 6-2 et 6-2 contre le Français Jo-Wilfried Tsonga.
Photo Benoît Bilodeau – Invité par les organisateurs, le Français Jo-Wilfried Tsonga n'aura fait que passer à Montréal.

Et c’est parti à la Coupe Rogers avec des victoires de Raonic et Shapovalov

Voilà, c’est bel et bien parti! La 40e édition de la Coupe Rogers à Montréal est maintenant en marche. Toute une semaine de tennis attend donc les amateurs d’ici qui, déjà, dès les premiers matchs au programme, lundi, en après-midi, ont été en mesure d’applaudir la victoire de l’Ontarien Milos Raonic, 17e favori de ce tournoi.

Sous un ciel éclatant et plombant, celui-ci l’a en effet emporté 6-4 et 6-4 face au Français Lucas Pouille. Au tout premier jeu, Raonic a brisé le service de son adversaire pour prendre l’avance 1-0. Nullement inquiété par après, Raonic a finalement confirmé, après 1 h 12 minutes, cette quatrième victoire en sept affrontements contre son opposant de l’Hexagone.

Raonic croisera maintenant le fer, lors du deuxième tour, contre un compatriote canadien, soit Félix Auger-Aliassime ou Vasek Pospisil qui doivent, eux, s’affronter ce mardi.

Les deux joueurs ont d’ailleurs joué ensemble, en double, toujours lundi après-midi. Ils ont cependant perdu ce match 7-6 (7) et 7-5 devant le duo français constitué de Jérémy Chardy et Fabrice Martin.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Pour Raonic, c’était une première victoire à Montréal depuis 2013. «Ce premier tour était très difficile contre Lucas qui m’avait battu en quart de finale en Australie. Je suis content d’avoir bien démarré, d’avoir bien lancé la machine. Je suis content de mon jeu aujourd’hui, j’ai osé et j’ai réussi à faire ce que je voulais. Je savais que le match serait difficile. J’ai réussi à maitriser le jeu et à m’imposer», a confié le 19e joueur mondial, en conférence de presse.

Retour gagnant pour Shapovalov

En début de soirée, un autre Canadien chéri du public montréalais, Denis Shapovalov avait lui maille à partir face, encore une fois, à un joueur Français, en l’occurrence Pierre-Hugues Herbert.

Dès les premiers instants de ce match attendu par tous, le joueur de 20 ans a vite reconquis ses fans en raflant le premier set 6-3 grâce à deux bris de service.

Mais, le set suivant a mal débuté pour Shapovalov quand celui-ci a offert sur un plateau un bris de service à son adversaire. Il a cependant repris ce bris dès le jeu suivant pour faire 1-1. Par après, un deuxième et décisif bris en fin de match lui a permis de filer avec une victoire de 7-5. Le Torontois de 20 ans affrontera maintenant Dominic Thiem, deuxième tête de série, mercredi.

Shapolavol était évidemment tout sourire à l’issue de cette 14e victoire en 30 match cette saison. «À Montréal, il y a un public très spécial, c’est l’un des meilleurs tournois et ce sont les meilleurs fans du monde. Ils connaissent très bien le tennis, ils savent ce qui se passe. Je sens qu’ils jouent chaque point avec moi. C’est incroyable. C’est franchement un rêve. Cela m’a donné le sourire quand je me suis retrouvé sur ce court. J’y ai vécu un vrai rêve il y a deux ans. J’attendais de revenir sur ce court, dans ce tournoi, avec grande impatience. C’était fantastique de pouvoir jouer aujourd’hui, je me suis amusé sur chaque point, j’ai joué à fond. Ces situations font ressortir le meilleur de moi-même. J’ai retrouvé le feu qui me manquait, surtout ces deux dernières semaines, ou peut-être depuis plus longtemps même», a déclaré le gagnant.

Défaites pour deux autres Canadiens

Deux autres Canadiens, enfin, étaient aussi à l’action en cette première journée d’activités au Stade IGA. Bénéficiant d’un laissez-passer des organisateurs, Brayden Schnur a plié l’échine 6-1 et 6-2 contre l’Américain Tommy Paul, aussi détenteur d’une invitation.

Et en fin de soirée, après une longue et enlevante bataille de 2 heures 11 minutes, Peter Polansky, 172e joueur mondial qui bénéficiait aussi d’un laissez-passer, a concédé la victoire 6-7 (4), 6-3 et 6-3 au Français Gaël Monfils, 16e tête d’affiche.

Les hostilités reprendront ce mardi, dès midi, sur les différents courts. Le match entre Félix Auger-Aliassime ou Vasek Pospisil aura lieu vers 14 h sur le court Central.

Pour consulter l’horaire des matchs, il suffit de consulter le [www.couperogers.com/fr].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top