- PUBLICITÉ -

François Allaire entouré des membres de sa famille.

Espace François Allaire: le triple champion de la Coupe Stanley honoré à Mirabel

Après plus de 30 ans de carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et trois conquêtes de la Coupe Stanley, le Mirabellois François Allaire a été honoré, mercredi, par la création d’un nouvel espace à son nom, dans le nouvel aréna de Saint-Janvier.

Avant de devenir l’entraîneur de gardiens de but le plus illustre de l’histoire du hockey, François Allaire a commencé sa carrière à Mirabel, au service des loisirs, avant même d’avoir son permis de conduire, à la fin des années 1970.

Le nouvel espace servira à tenir des événements, des cérémonies et des intronisations, en plus de mettre en lumière le rayonnement des athlètes mirabellois sur la scène nationale et internationale, a expliqué Caroline Lapierre, directrice du service des loisirs de la ville de Mirabel.

« Il y a plusieurs souvenirs qui remontent à la surface. J’ai joué au hockey mineur ici, à Saint-Janvier, dans l’une des premières équipes de la ville. Ensuite, j’ai travaillé pour la ville de Mirabel. Donc de revenir ici après tant d’années et de voir mes amis et ma famille, c’est assez émouvant », a témoigné M. Allaire.

Une immense carrière

François Allaire est une sommité internationale en matière de gardiens de but depuis ses débuts dans la LNH en 1984. Il a travaillé de manière étroite, notamment avec Patrick Roy, lors des conquêtes de 1986 et 1993 des Canadiens de Montréal, en plus d’avoir remporté une autre Coupe Stanley avec les Ducks d’Anaheim en 2007, en étant l’entraîneur du gardien Jean-Sébastien Giguère, qui avait été un élément clé pour la formation californienne.

Allaire a aidé plusieurs gardiens québécois au cours de sa carrière et certains ont tenu à lui rendre hommage via des témoignages vidéo.

Jean-Sébastien Giguère a souligné que ce nouvel espace en l’honneur de son ancien entraîneur était « extrêmement mérité » en plus de confier que M. Allaire était devenu son deuxième père.

Jocelyn Thibault, qui a évolué pendant 15 saisons dans la LNH, dont quatre avec les Canadiens, a expliqué à quel point l’impact d’Allaire pour les gardiens québécois avait été « remarquable ».

Puis, Patrick Lalime, qui a joué pour cinq organisations dans la LNH, a souligné que François Allaire était enfin reconnu à sa juste valeur, qu’il avait fait beaucoup pour les gardiens de la belle province et qu’une intronisation au Temple de la renommée du hockey devrait être la prochaine étape.

Évidemment, M. Allaire était extrêmement touché par les différents hommages qu’il a reçus au cours de la cérémonie : « J’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi-même. Et quand je reçois des témoignages de joueurs que j’ai entraînés ou des membres de ma famille, ça me confirme que j’ai peut-être fait quelque chose de bien quelque part. »

« Quand tu y crois, tout est possible, a ajouté M. Allaire. Je voulais devenir entraîneur dans la LNH à une époque où ça n’existait pas des entraîneurs de gardiens de but. J’ai commencé à travailler avec des jeunes dans le hockey mineur et le baseball mineur au service de loisirs, toujours dans l’espoir de réaliser mon rêve. J’ai persévéré et je pense que c’est pour ça que j’ai réussi à avoir une carrière de 32 ans au plus haut niveau. J’ai eu une vie de rêve et je suis content de la tournure des événements. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top