- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Entrée en scène réussie pour les Patriotes

Les Monarques éliminés

La présence des Monarques de Mirabel-Blainville aura été de courte durée dans les Championnats régionaux menant à la Coupe Dodge.

Effectivement, ces derniers se sont inclinés deux fois, 8-2 devant le Garaga des Moulins et 5-3 face au Laser de Boisbriand le week-end précédent, avant de plier bagage 3-2 dimanche dernier devant les Patriotes de Saint-Eustache dans leur ultime match de ce tournoi à la ronde, le premier pour les Eustachois. «Je nous croyais prêts, mais, outre le gardien Kevin Brisebois, nous sommes sortis à plat (flat) contre le Garaga et contre Boisbriand, nous menions par 3-0 après la première période quand ils ont profité de l’incompétence de l’officiel pour marquer cinq fois en avantage numérique au cours des deux derniers vingts», commentait Richard Lapierre après ce week-end désastreux.

Ce sont d’ailleurs des Monarques décimés par les suspensions qui se sont présentés devant les Patriotes, dimanche dernier. À commencer par l’entraîneur Lapierre, la bête noire des Patriotes, l’excellent gardien de but des Monarques Kevin Brisebois et Simon Foley étaient également suspendus tandis que Yannik Bernier-Daoust et Alex Godmer manquaient aussi à l’appel. Les Patriotes, sur un but d’Alexandre Pilon, ont réussi à prendre les devants au deuxième vingt d’un match au rythme plutôt terne pour ne pas dire ennuyant. «Nous étions rouillés après dix jours de repos et de leur côté, la motivation n’y était pas. Nous sommes habitués à plus de hargne dans ces rencontres avec les Monarques et c’est peut-être l’explication à ce lent début de match», soulignait Daniel Héroux. Quoi qu’il en soit, le match s’est joué en six minutes au dernier engagement. Les Monarques ont égalé la marque à la huitième minute avant de prendre les devants 2-1. Deux buts en douze secondes à la quatorzième minute ont scellé l’issue de la rencontre, le but égalisateur compté par Alexandre Pilon, son deuxième, et le but vainqueur, celui de Jason Monpetit. «Ça n’a pas été un grand match, mais nous l’avons gagné. J’ai apprécié l’attitude des Monarques qui n’ont pas profité du fait qu’ils étaient éliminés pour faire des folies. Ils ont fait preuve de classe dans la défaite», a conclu Daniel Héroux sur le premier match en séries de son équipe.

Gros week-end à Repentigny

Les deux derniers matchs des Patriotes dans ce tournoi à la ronde seront disputés à Repentigny, le premier ce samedi 7 mars, à 18 heures, contre le Garaga des Moulins, et le lendemain au même endroit, à 20 heures cette fois, ils rencontreront le Laser de Boisbriand.
«Je le répète, nous avons battu ces deux équipes en saison régulière et nous pouvons récidiver. Dimanche dernier, pour la première fois cette saison, j’ai dû retrancher un joueur pour me conformer à la limite. J’ai donc une équipe en santé et si nous nous en tenons au plan de match tout en évitant le banc de punition, nous pouvons tirer les marrons du feu dans notre poule», a soutenu l’entraîneur-chef des Patriotes. La tenue de ses hommes ce week-end déterminera de leur participation ou de leur exclusion des demi-finales des Championnats régionaux. Ils ont là une belle occasion de sauver une saison qu’ils préféreraient sans doute oublier.

Photo CD Patriotes 5740

Les deux buts d’Alexandre Pilon ont mené les Patriotes à une victoire de 3-2.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top