- PUBLICITÉ -
Deux défaites, mais de bonnes batailles

Photo Yves Déry - Le quart-arrière des Centurions, Félix Garand-Gauthier, en pleine action au deuxième quart.

Deux défaites, mais de bonnes batailles

Centurions de Deux-Montagnes

Les Centurions, équipe juvénile de la polyvalente Deux-Montagnes, disputaient le 7 septembre dernier leur premier match à domicile et leur deuxième dans la Division 1 de la ligue provinciale de football.

L’équipe juvénile a subi plusieurs changements tant au niveau des joueurs ayant quitté l’équipe, dont Wade Cyr, que l’absence de l’entraîneur Éric Leblanc qui a dû se retirer temporairement pour raisons personnelles.

Les Centurions qui ont monté de division cette année, ont affronté pour leurs deux premiers matchs de bonnes équipes et, malgré leurs défaites, se sont bien défendus.

En effet, le premier match âprement disputé avec les Loups de Curé-Antoine Labelle a cheminé vers un score à égalité à 54 secondes de la fin du match pour finalement se terminer 21 à 20 pour les Lavallois.

Un scénario un peu différent s’est déroulé pour le match à Deux-Montagnes contre le Blizzard du Séminaire Saint-François, équipe en finale l’an dernier. Le match s’est conclu en faveur des visiteurs par un pointage de 28 à 3.

«Physiquement, le score ne reflète pas ce que vous avez donné. C’était une bonne bataille, certaines choses sont à travailler, il faut maintenant croire que ça vaut la peine. On peut maintenant construire et progresser. On est en Division 1 pour y rester, c’est ensemble, en groupe qu’on doit y croire», s’est exprimé l’entraîneur intérimaire Frédéric Cousineau, aux joueurs à la mine basse regroupés en caucus à la fin du match.

Pourtant, les Centurions ont bien fait lors de cette rencontre où plusieurs parents et amis s’étaient rassemblés. Le premier quart a débuté avec une belle énergie, mais c’est le Blizzard qui a marqué le premier touché à 11:41 minutes. De manière générale, la défensive des Centurions a réussi à contrer plusieurs jeux au sol, de l’adversaire, mais a eu de la difficulté à arrêter les quelques longues passes qui ont contribué à donner les trois autres touchés du Blizzard.

C’est dans la deuxième demie que les joueurs des Centurions auraient pu se décourager avec un pointage de 0 à 14, mais ils sont revenus déterminés et ont redoublé d’efforts. Les adversaires ont cependant démontré leur force en faisant avancer les Centurions avec difficulté, leur laissant peu de chance.

Les Centurions ont eu aussi leurs bons coups sur des retours de botté et quelques jeux efficaces encouragés par une foule enthousiaste. Jusqu’à la fin, ils ont tenu le public en haleine pour éviter le blanchissage. Ils ont avancé sur chaque jeu à 56 secondes de la fin en réussissant à la ligne de 21 verges un botté de placement avec 4 secondes à faire au 4e quart, leur donnant 3 points.

Frédéric Cousineau est confiant pour la saison qui vient, mais est conscient que la perte de joueurs pèse lourd dans la balance. «C’est plus difficile, c’est certain, mais je suis satisfait de leurs efforts aujourd’hui. On va progresser à chaque match pour se rendre en série», a-t-il mentionné.

Les joueurs, âgés de 16-17 ans, semblent affectés par l’absence de l’entraîneur Éric Leblanc. D’ailleurs, certains d’entre eux portaient les initiales «EL» en arrière de leur casque en soutien à ce dernier.

Le prochain match des Centurions est prévu le 15 septembre prochain chez les Sphinx de l’école secondaire Jacques-Rousseau à Longueuil.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top