- PUBLICITÉ -
Des débuts fracassants avec les Pirouettes de Laval

Mettant les bouchées doubles depuis son arrivée avec le club des Pirouettes de Laval

Des débuts fracassants avec les Pirouettes de Laval

Annaëlle Maheux

Adorant patiner depuis son tout jeune âge, après avoir débuté en patinage artistique, Annaëlle Maheux pratique maintenant le patinage synchronisé. Il y a de cela un an, une opportunité s’est offerte pour qu’elle se joigne au prestigieux club des Pirouettes de Laval.

Ne ratant pas l’occasion d’attirer l’attention de l’entraîneure Nancy Alexander, c’est ainsi qu’en compagnie de 10 autres nouvelles patineuses, elle a été greffée à l’équipe novice.

À partir de là, la jeune Eustachoise qui fait partie d’un programme sport-études à la polyvalente Deux-Montagnes, a dû s’imposer plusieurs sacrifices pour répondre aux exigences de sa nouvelle entraîneure. En plus des heures régulières d’entraînement par semaine (6 heures) sur glace et hors glace avec le club des Pirouettes, elle s’est retrouvée dans l’obligation de prendre des leçons privées.

En effet, selon les exigences de l’entraîneure Nancy Alexander, si une patineuse veut espérer faire partie des 16 membres retenues sur 19, qui participent à chaque fois aux compétitions officielles, l’athlète doit exécuter parfaitement chaque mouvement technique qui se retrouve à l’intérieur d’une routine.

«Pendant la saison de patin, c’est certain qu’Annaëlle n’a pas beaucoup de temps pour voir ses amies. Cependant, sa passion pour le patin est telle qu’elle est prête à composer avec ces irritants, dans sa quête d’être à son meilleur», de commenter sa mère, Anne.

Une saison phénoménale pour les Pirouettes

Durant la saison 2012-2013 qui s’est conclue du 21 au 23 février dernier, lors de la présentation du Championnat canadien, à Calgary, le rendement de l’équipe novice des Pirouettes de Laval s’est avéré extraordinaire.

Dans toutes les compétitions où le club a participé, ce fut à chaque fois des médailles d’or, à l’exception de l’Invitation Bill Phillip, qui s’est soldée par l’obtention d’une médaille d’argent.

Si en cours de route, Annaëlle n’a pas toujours eu sa place parmi l’alignement régulier, l’athlète de 13 ans ne s’est pas découragée. À l’instar de ses coéquipières, elle a d’ailleurs conclu la saison de façon exemplaire, parmi le groupe des 16 patineuses qui ont été envoyées dans le feu de l’action.

Soulignons que lors de cette finale nationale à Calgary, en plus de mettre la main sur la médaille d’or, les Pirouettes ont établi deux nouveaux records. En plus d’inscrire une nouvelle marque, en remportant le Championnat canadien pour une 5e année d’affilée dans cette catégorie, elles ont accumulé un pointage final de 109,03, du jamais vu auparavant.

Bref, les efforts et sacrifices d’Annaëlle et de ses autres coéquipières ont été largement récompensés. Bénéficiant maintenant d’un repos bien mérité, d’ici quelques mois, le sujet de ce reportage se remettra à l’entraînement. Il semble bien que si le club des Pirouettes de Laval connaît autant de succès, c’est que rien n’est laissé au hasard, et que le haut degré d’exigences requises fait en sorte que les patineuses n’ont d’autre choix que de s’entraîner extrêmement fort, dans le but de répondre aux attentes.

Comptant sur l’appui de ses parents et prête à en payer le prix, l’avenir s’annonce donc prometteur pour Annaëlle Maheux avec les Pirouettes.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top