- PUBLICITÉ -
Dernier tour de piste au Club de golf Deux‑Montagnes

Le maire de Saint-Eustache

Dernier tour de piste au Club de golf Deux‑Montagnes

Classique du maire de Saint-Eustache

La treizième édition de la Classique du maire de Saint-Eustache, prévue ce mercredi 28 août, sera de toute évidence la dernière à se tenir au Club de golf Deux-Montagnes, avant la fermeture de ce dernier. «Est‑ce la dernière année au Club de golf Deux-Montagnes?… C’est une forte possibilité», a d’entrée de jeu déclaré le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron. Des démarches ont d’ailleurs déjà été entreprises avec le Club de golf Glendale, à Mirabel, en prévision de la 14e édition, l’an prochain.

Mais d’ici là, place à la 13e édition qui, espère‑t‑on, accueillera 144 golfeurs au profit de la Fondation Élite, dont la mission vise à soutenir des jeunes démontrant des aptitudes et compétences supérieures, entre autres dans les domaines culturel, sportif, humanitaire, et qui se sont distingués par des projets émérites dans l’un ou l’autre de ces domaines.

«Cette année encore, votre générosité permettra à des talents de chez nous de poursuivre leur rêve et de cultiver l’excellence dans le domaine des arts, des sports et de l’action communautaire. Comme Sophie Marois, une athlète en natation à qui la Fondation vient justement de remettre une bourse», a souligné M. Charron.

Lors du tournoi, trois trous d’habileté seront installés (les 4, 5 et 14). «Les prix en jeu sont, au trou numéro 4, un véhicule de chez H. Grégoire, au trou numéro 5, un crédit de 3 000 $ de chez Voyage Vasco, et au trou numéro 14, une location de deux ans chez Brunelle Ford», a énuméré le maire. Dans tous les cas, un tirage au hasard d’un montant de 100 $ sera effectué parmi les golfeurs présents sur le vert au moment du trou d’un coup. Enfin, mentionnons qu’au trou numéro 16, une bouteille de vin mathusalem de cinq litres sera offerte, gracieuseté du commanditaire EMD Construction.

Partenaires et commanditaires

Le maire a également profité du moment pour déplorer la baisse de participation des entreprises, qui à titre de commanditaires, qui de partenaires, en vue du tournoi. «C’est plus difficile cette année. Les entreprises et firmes ne veulent plus participer et c’est dommage», a‑t‑il pointé, conséquence directe des témoignages entendus à la commission Charbonneau, selon lui.

Il a tout de même tenu à saluer la présence des partenaires de cette 13e édition: «Merci à nos fidèles collaborateurs. Je ne le dirai jamais assez.»

Rappelons que l’an dernier, la Classique du maire de Saint-Eustache avait permis d’amasser la somme record de 47 000 $, «une année exceptionnelle», a admis le maire.

Cette année, en raison de la baisse de participation des entreprises et de la difficulté de s’associer à des partenaires et commanditaires, le maire Charron espère tout de même pouvoir récolter quelque 35 000 $.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top