- PUBLICITÉ -
Demi-marathon des Guépards: Une deuxième édition en progression

Quelque 800 coureurs et coureuses de tout niveau ont participé aux diverses épreuves de la deuxième édition du Demi-marathon des Guépards de Saint-Eustache, pour lequel les organisateurs ont annoncé une troisième édition l’an prochain, à 99,9 %.

Demi-marathon des Guépards: Une deuxième édition en progression

Présentée par temps frais mais sous un soleil radieux, la deuxième édition du Demi-marathon des Guépards a été un véritable succès. L’événement, qui a eu lieu le 24 avril dernier, a rassemblé autour de 800 coureurs et coureuses dans un parcours situé aux alentours du parc Rivière-Nord, à Saint-Eustache.

L’enthousiasme des participants était palpable, tant pour ceux qui avaient opté pour les courses de 1 kilomètre, de 5 kilomètres ou de 21,1 kilomètres. Si plusieurs coureurs et coureuses venaient de la région immédiate (Saint-Eustache, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Mirabel), certains sont venus de plus loin comme Piedmont, Laval et même de la Rive-Sud, preuve que le bouche-à-oreille a fait son effet depuis la tenue de la première course, l’année passée.

L’un des participants interrogés après son parcours ne tarissait pas d’éloges envers l’organisation: «C’est la première fois que je viens ici et j’ai bien aimé l’expérience, le professionnalisme de l’organisation et le parcours qu’on offre aux coureurs», a expliqué Roland Robichaud, un coureur de 70 ans, membre du club de course Les Godasses du nord de Saint-Jérôme et qui a fait le parcours du 5 kilomètres. N’eut été de son inscription à un 20 km au cours des prochains jours, il aurait certainement opté pour le demi-marathon, mais ce n’est que partie remise, l’an prochain.

Au chapitre des médaillés de cette année au demi-marathon, mentionnons, chez les hommes les trois premières positions, soit Mathieu Dubé, de Terrebonne, Olivier Landry, de Repentigny, et William Fortin, de Repentigny. Chez les femmes, la première place a été remportée par Isabelle Legal, de Montréal, suivie de Sandra Naranjo, de Blainville, et de Sonya-Audrey Bonin, de Val-Morin.

Quant au bilan dressé par les organisateurs, on ne pouvait que constater l’optimisme concernant cette deuxième édition, qui sera assurément suivie d’une troisième l’année prochaine. «C’est sûr à 99,9 %», explique le directeur de course, Éric Lemyre. Outre le bouche-à-oreille, l’augmentation du nombre de participants est peut-être aussi attribuable au fait que le 5 kilomètres a été annoncé en même temps que les deux autres distances, contrairement à l’année passée, estime-t-il. «Il faut aussi mentionner la participation d’une centaine de bénévoles, explique M. Lemyre. Si tu n’as pas de bénévoles, c’est simple, tu n’as pas de course. C’est un gros facteur de réussite parce que ce sont eux qui établissent le premier contact avec les coureurs. Certains coureurs nous ont même comparés au Marathon d’Ottawa en fait de qualité d’organisation.»

M. Lemyre souligne aussi l’ambiance de fête et le caractère familial de l’activité, notamment par la présentation d’une course familiale de 1 kilomètre. À long terme, M. Lemyre pense à établir une collaboration avec le milieu scolaire pour le développement de la pratique de ce sport.

Notons finalement que les fonds recueillis grâce à cette course seront distribués à parts égales à deux organisations, soit la Fondation Élite de Saint-Eustache, qui a pour mission de fournir une aide financière à l’élite sportive, culturelle et communautaire de Saint-Eustache, et le volet junior du Club de course des Guépards de Saint-Eustache, notamment pour financer l’entraînement et l’équipement.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top