- PUBLICITÉ -

Photo Steven Earl/U.S. Ski Team (courtoisie) – La dernière compétition de Mikaël Kingsbury en Coupe du monde date du mois de février dernier. Il avait alors, au retour de sa blessure, remporté les deux épreuves au programme, en simple et en parallèle.

Coupe du monde et Jeux olympiques: ça recommence pour Mikaël Kingsbury!

Ça recommence ce samedi 4 décembre pour le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury qui va tenter non seulement de reconquérir le Globe de cristal, mais aussi de défendre son titre de champion olympique aux Jeux olympiques de Pékin. Tout cela après une saison écourtée en raison d’une première blessure en carrière, mais aussi par la COVID-19 et les conditions météorologiques qui ont perturbé de beaucoup le calendrier de la dernière saison en Coupe du monde.

Et c’est à Ruka, en Finlande, là où il a remporté l’épreuve huit fois en dix occasions que cette saison 2021-2022 de la Fédération internationale de ski (FIS), une 12e en carrière pour le skieur de bosses de Deux-Montagnes, prendra son envol. Mais, c’est aussi là, alors qu’il s’entraînait presque à pareille date l’an dernier, qu’il s’est fracturé deux vertèbres thoraciques qui l’ont tenu à l’écart de la compétition pendant six semaines.

À son retour, début février 2021, il a décroché la victoire aux deux seules épreuves à lesquelles il a été en mesure de prendre part en Coupe du monde. Cela se passait à Deer Valley, aux États-Unis. Il a cependant épaté la galerie en décrochant, en mars 2021, un doublé aux Championnats du monde de ski acrobatique qui étaient disputés à Almaty, au Kazakhstan.

En tout, pour cette Coupe du monde 2021-2022, 10 arrêts sont prévus entre le 4 décembre et le 20 mars, dont un Tremblant les 7 et 8 janvier, pour une quinzaine d’épreuves en simple et en parallèle au total.

À cela s’ajouteront, début février, les Jeux olympiques d’hiver de Pékin où Mikaël Kingsbury, cette fois, compte bien demeurer champion olympique. En plus de cette médaille d’or remportée en 2018 en Corée du Sud, l’athlète âgé maintenant de 29 ans a aussi à son palmarès une médaille d’argent qu’il a raflée en Russie en 2014.

Confiant et en excellente forme

Celui que l’on surnomme le «King des bosses» se dit fort confiant et surtout en excellente forme à l’aube de cette nouvelle saison, comme il l’a fait savoir à plusieurs médias avant de s’envoler à la mi-novembre vers la Norvège afin de mettre la touche finale à sa préparation avant de se présenter en Finlande.

« Je suis présentement dans une meilleure forme qu’avant ma blessure. Mon dos est plus fort qu’il n’a jamais été et ma blessure est derrière moi. J’ai appris beaucoup sur moi-même pendant mon absence, notamment à atteindre le sommet de ma forme au bon moment. Mon niveau de ski et de motivation est au plus haut niveau », a notamment rapporté TVA Sports après cet entretien de Kingsbury avec les médias.

Bref, cette nouvelle saison de l’enfant chéri de la MRC de Deux-Montagnes risque d’être tout à fait excitante. Et ceux qui connaissent Mikaël Kingsbury, à commencer par ses principaux adversaires, savent que celui-ci n’a pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit de relever un défi!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top