- PUBLICITÉ -
Coupe du monde d’Inawashiro: Kingsbury troisième

Mikaël Kingsbury

Coupe du monde d’Inawashiro: Kingsbury troisième, Bilodeau quatrième

(Sportcom) - Les skieurs acrobatiques Marc-Antoine Gagnon et Mikaël Kingsbury, médaillé d’argent des Jeux olympiques de Sotchi, ont respectivement terminé deuxième et troisième, lors de l’épreuve masculine de bosses, samedi, à la Coupe du monde d’Inawashiro, au Japon, alors qu'Alexandre Bilodeau, médaillé d'or à Sotchi, a complété la compétition en quatrième position.

Pour la première fois cette saison, la victoire a échappé à un Québécois. C’est l’Américain Bradley Wilson (24,30 points) qui a remporté l’épreuve, détenant une mince avance sur Marc-Antoine Gagnon (24,25 points), médaillé, d’argent, et Mikaël Kingsbury (23,88 points), en bronze. Également des six super finalistes, Alexandre Bilodeau (23,74 points) a terminé quatrième et Simon Pouliot-Cavanagh (23,08 points) sixième.

Marc-Antoine Gagnon, de Terrebonne, a terminé à seulement 0,05 point d’une victoire. «C’est une piste difficile, a rappelé le skieur de 22 ans. Je suis resté concentré toute la journée et j’ai évité les grosses erreurs. C’est ce qui m’a permis de monter sur le podium.»

En remportant la médaille d’argent, le bosseur a signé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde. Gagnon comptait deux troisièmes places obtenues à Deer Valley, aux États-Unis, en janvier dernier, et à Mégève, en France, lors d’une épreuve de bosses en parallèle en mars 2012. «Je ne m’attendais pas vraiment à ça. Je savais que si je donnais le meilleur de moi-même, j’avais des chances de monter sur le podium, mais je ne pensais pas vraiment à mon résultat aujourd’hui. J’ai simplement essayé de me concentrer sur mon ski.»

Après avoir terminé en tête des deux premières manches, le Deux-Montagnais Kingsbury s’est fait surprendre par la neige molle à l’atterrissage de son deuxième saut en super finale, ce qui lui a fait prendre le troisième rang. «C’était mou et j’ai tout simplement enfoncé», a-t-il raconté.

«C’est quand même une bonne journée. J’ai vraiment bien skié et je suis content de partager le podium avec Marc-Antoine. C’est vraiment une belle journée pour le Canada avec sept athlètes (ndlr: incluant les femmes) en super finale sur une piste particulièrement difficile», a ajouté Kingsbury.

Cinquième des qualifications puis deuxième de la finale, Bilodeau, de Rosemère, a lui aussi connu des difficultés à l’atterrissage de son deuxième saut en super finale. Le bosseur québécois, qui avait remporté les trois dernières épreuves de la Coupe du monde, s’est retrouvé au pied du podium. «Ç’a défoncé, alors il n’y a rien que j’ai pu faire. Mon départ était parfait, ma descente aussi. Même qu’en sortant du saut, je me disais que je faisais la descente pour gagner aujourd’hui. J’ai fait du ski exceptionnel, mais finalement l’atterrissage m’a surpris», a expliqué celui qui a défendu avec succès son titre olympique le 10 février dernier.

«Je ne m’en fais pas trop avec mon ski, je suis très satisfait de ce que j’ai fait», a raconté le Rosemérois, fiévreux toute la semaine avant son arrivée au Japon. «J’ai passé plusieurs tests avant de partir pour être certain que je ne faisais pas une mononucléose. Je n’ai pas la meilleure forme, mais ça va mieux que ça allait cette semaine», a -t-il assuré.

Précisons, enfin, que Bilodeau trône toujours en tête du classement de la Coupe du monde, grâce à une avance de 4,29 points sur Kingsbury.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top