- PUBLICITÉ -
Coupe du monde de bosses: Une troisième médaille d’or pour Mikaël Kingsbury

Mikaël Kingsbury

Coupe du monde de bosses: Une troisième médaille d’or pour Mikaël Kingsbury

Après Ruka et Calgary, Mikaël Kingsbury a remporté, jeudi dernier, à Deer Valley, en Utah, une troisième médaille d’or consécutive sur le circuit de la Coupe du monde de bosses.

Kingsbury a devancé deux autres Québécois sur le podium, soit Alexandre Bilodeau et Marc‑Antoine Gagnon.

Comme il s’élançait en dernier pour faire la descente de la super finale, Kingsbury savait déjà que Bilodeau et Gagnon avaient les pointages pour terminer parmi les trois premiers.

«Pour gagner à Deer Valley, il faut être très fort sur le plan technique. J’ai vraiment bien skié. Quand j’étais en haut de la piste, je ne pensais qu’à terminer avec le meilleur pointage pour être sur le podium avec mes deux amis, Alex et Marc-Antoine. C’est la première fois que je me retrouve avec deux autres Canadiens sur le podium», a déclaré Kingsbury immédiatement après la compétition qui s’est terminée tard dans la soirée de jeudi.

Calgary

À Calgary, samedi dernier, le Deux-Montagnais Mikaël Kingsbury a battu de peu son coéquipier rosemèrois Alexandre Bilodeau, méritant ainsi la médaille d’or.

Comme à Ruka, en Finlande, à la mi‑décembre, Kingsbury a une fois de plus connu une journée parfaite, s’imposant tour à tour en qualifications, en finale, puis en ronde ultime. C’est un pointage de 25,95 points qui lui a permis de devancer son coéquipier Bilodeau en super finale. Le Rosemèrois a conclu au deuxième rang avec une note de 25,43. L’Américain Patrick Deneen, qui a obtenu 23,45 points pour sa dernière course, a complété le podium.

«Nous sommes toujours branchés sur Internet pour être au courant de ce qui se passe avec Mikaël en compétition. Il réussit parce qu’il travaille tellement fort, mais nous sommes surtout très impressionnés par son sang‑froid», de nous dire la mère de Mikaël, Julie Thibaudeau, avant que l’on puisse joindre Mikaël alors en route entre Calgary et Deer Valley.

Joint au téléphone, mercredi dernier, Mikaël a d’abord livré: «Je suis vraiment fier de cette victoire. Le niveau est vraiment fort et il n’y a pas de place à l’erreur. J’ai vraiment tout donné pour battre Alexandre et j’ai certainement livré ma meilleure performance en carrière sur ce parcours.»

Il a ajouté: «C’est la quatrième fois que je remporte l’or à Calgary. Je pense que je ne m’étais jamais senti aussi confiant lors d’une compétition. Je me sens chez moi partout à travers le Canada. Oui, j’ai hâte de skier au Québec, mais cette piste‑ci est géniale.»

Les chronos des descentes étaient plus rapides que l’an dernier. «Ça dépend souvent de la qualité de la neige. C’était un peu plus vite parce que les bosses étaient plus molles.»

Patrick Deneen a descendu la pente plus vite que Kingsbury avec un temps de 22,38 comparativement à 22,69. «Je suis capable d’aller encore plus vite, mais je dirais que le degré de difficulté de mes sauts est plus élevé et ça ralentit de quelques centièmes de seconde. Deneen est pas mal toujours plus rapide que tout le monde, mais le degré de difficulté de ses sauts est moins élevé. Personnellement, je ne vise pas à avoir le temps le plus rapide, mais plutôt avoir un super bon temps avec aucune erreur dans ma descente.»

«Je me sens très confiant depuis le début de l’année. C’est ce qui est le plus important. Je n’ai aucune blessure, aucun bobo. J’ai hâte à Sotchi!» termine‑t‑il avec beaucoup d’enthousiasme. En attendant Sotchi, il reste trois autres compétitions, soit une autre à Deer Lake, ce samedi (aujourd’hui), puis à Lake Placid, le 15 janvier, et à Val Saint‑Côme, le 19 janvier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top