- PUBLICITÉ -
Conscient de l’importance de devenir un joueur plus complet

Photo Pierre Latour - Michaël Beaudry aura disputé son dernier match dans l’uniforme des Foreurs de Val-d’Or, dimanche dernier, au domicile de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Conscient de l’importance de devenir un joueur plus complet

Michaël Beaudry

À l’instar de plusieurs autres hockeyeurs dans le passé et malgré des statistiques éloquentes dans les circuits inférieurs, une fois rendu dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ce n’est qu’après quelques saisons que Michaël Beaudry a finalement eu l’opportunité de se retrouver au sein des deux premiers trios de son équipe.

Le numéro 10 qui, jusqu’à lundi dernier, portait les couleurs des Foreurs de Val-d’Or n’a par contre pas pris de temps afin de donner raison à l’état-major de lui avoir octroyé ce vote de confiance. Il a finalement terminé le calendrier régulier 2011-2012 avec une récolte de 70 points (20-50), ce qui lui a permis de clore dans le groupe sélect des 30 meilleurs marqueurs du circuit.

Composant un trio pas piqué des vers en compagnie d’Anthony Mantha et Samuel Henley, les trois joyeux lurons ont été réunis à nouveau dès le début de la présente saison. Reprenant là où ils avaient laissé l’an dernier, Beaudry pour un, avant d’être blanchi pendant trois rencontres d’affilée, occupait le 13e rang des meilleurs pointeurs de la LHJMQ.

«En plus, dit-il, d’avoir beaucoup de temps de jeu tout en étant employé en avantage numérique, le fait d’avoir deux compagnons de trio stables depuis près d’un an m’aide beaucoup à les repérer plus facilement.»

Ajouter plus de cordes à son arc

En tant qu’attaquant de 20 ans, Michaël Beaudry prouve à nouveau cette année qu’il s’avère un centre qui excelle pour alimenter ses coéquipiers. Avec déjà 27 mentions d’assistance en 32 affrontements, il pourrait bien établir une nouvelle marque personnelle à l’issue du calendrier régulier. Au-delà des statistiques offensives, l’athlète de 5 pieds et 8 pouces et 170 livres travaille fort pour améliorer son jeu défensif. Soit dit en passant, Beaudry affiche pour le moment un différentiel de plus 9, en nette progression avec le total de plus 3, enregistré au terme du calendrier régulier 2011-2012.

Cédé au Titan d’Acadie-Bathurst

Il y a de cela une dizaine de jours, celui qui dispute sa dernière saison dans la LHJMQ affirmait, à l’auteur de ces lignes, qu’il souhaitait se rendre le plus loin possible dans les séries éliminatoires, une situation qu’il n’a pas encore connue dans le circuit Courteau. Entre les lignes, on pouvait déduire que si les Foreurs semblaient se résigner à ne pas forcer la note pour espérer faire partie des clubs de tête, son vœu premier serait de passer à un club de premier plan.

Il a finalement été troqué le 11 décembre dernier au Titan d’Acadie-Bathurst, une équipe se situant encore plus bas au classement que les Foreurs, pour les services d’un autre joueur de 20 ans, en l’occurrence Brandon Hynes. Beaudry ne le dira peut-être pas ouvertement, mais disons que s’il avait eu le choix de sa nouvelle destination, parions qu’il en aurait décidé autrement.

Pour ce qui est de l’an prochain, si les portes du niveau professionnel s’ouvrent pour lui, il sautera sur cette opportunité. Si tel n’est pas le cas, il ne faudrait pas se surprendre de le voir entreprendre des études pour devenir enseignant en éducation physique.

Chose certaine, avant d’y voir plus clair dans son cheminement, Michaël Beaudry désire garder toute sa concentration sur les prochains mois de hockey.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top