- PUBLICITÉ -
Le Canadien, un rendement surprenant

Le Canadien, un rendement surprenant

 

Dernièrement, en l’espace de dix jours, j’ai eu la chance d’assister à deux parties du Canadien au Centre Bell, de même qu’à l’entraînement populaire Metro. Pour les lecteurs assidus des billets du Trio sportif et qui possèdent une bonne mémoire, vous vous rappelez sûrement qu’avant que la saison 2010-2011 de la «Sainte-Flanelle» ne se mette en branle, je ne montrais pas beaucoup d’enthousiasme et je n’avais pas l’intention de sortir de l’argent de mes poches pour aller voir mon équipe favorite.

Maintenant que le club performe mieux que je ne l’aurais cru, à commencer surtout pas la superbe tenue et constance de Carey Price (j’y reviendrai), bien que je dois dire que j’ai eu l’envie à certains moments d’acheter des billets, j’ai résisté. C’est finalement grâce à mon fils, qui par l’entremise d’une amie à ma blonde lui a acheté des billets en cadeau et à la suite d’un tirage où mon fiston a été l’heureux gagnant, que j’ai pu encourager nos Canadiens sur place.

En direct, quand quelqu’un connaît passablement bien son hockey, on observe des détails qui nous échappent à la télévision. Pour en revenir à Carey Price, juste à le voir se comporter devant le filet, on sent qu’il s’avère nettement plus en confiance que l’an dernier. Très rapide pour un gardien de sa stature, il se démarque aussi par son efficacité à éviter de concéder des retours devant lui. Par ailleurs, sans être la meilleure dans le circuit, la brigade défensive parvient à se montrer efficace quand les avants et les défenseurs demeurent à l’intérieur du système de jeu qui les sert bien. Faut dire que tout comme Halak l’an dernier, Price fait bien paraître ses coéquipiers. Je voudrais donc m’excuser Carey pour avoir douté de ta capacité à bien réagir avec la pression à Montréal. Par contre, je dois admettre que ton rendement en deuxième moitié de saison l’an dernier m’invite à me garder encore une réserve dans ton cas, à l’approche des séries.

Pour ce qui des recrues Subban et Weber, le premier a définitivement l’étoffe pour devenir un arrière-garde de premier plan dans la LNH. À mon avis, avec les années, il saura mieux contrôler son émotivité et il améliorera la qualité de ses passes, ce qui le rendra encore plus dominant. Dans le cas de Weber, j’avoue que je ne pensais pas qu’il pouvait aussi bien se tirer d’affaire sur le plan défensif. Sans être le plus physique et le plus costaud, je pense qu’il peut éventuellement se révéler un 5e ou 6e défenseur passablement fiable, que ça soit avec le Canadien ou une autre formation.

Chez les attaquants, malheureusement, car ce n’est pas la détermination et l’effort qui lui manquent, je ne pense pas que David Desharnais (j’espère me tromper) devienne un joueur étoile dans la Ligue nationale.

Puis, comme bon nombre d’amateurs, je ne comprends pas pourquoi on s’entête à garder Lars Eller dans l’alignement. Il n’a pas encore la force physique et cette combativité en possession de la rondelle pour justifier sa place sur un trio offensif.

Chose sûre, si, sur la glace, les choses vont plutôt bien pour les joueurs du Canadien, que dire de l’engouement suscité à l’extérieur de la patinoire. Le Centre Bell demeure toujours plein à craquer et à voir les achats de produits dérivés de toutes sortes du Canadien, ce n’est pas demain que la popularité de l’équipe va décroître. Montréal, une ville de hockey ou plutôt Montréal, la ville du Canadien…

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top