- PUBLICITÉ -
La LNH à l’ère des statistiques sportives?

La LNH à l’ère des statistiques sportives?

Les récentes embauches de spécialistes des statistiques avancées qui ont été annoncées par les Maple Leafs de Toronto permettront-elles à ce genre de données de prouver une fois pour toutes leur utilité? Il faut constater que l’organisation nouvellement gérée par Brendan Shanahan y voit une certaine utilité, car elle a engagé au cours des dernières semaines et des derniers mois des gars comme Kyle Dubas, Cam Charron et Darryl Metcalf, des spécialistes du domaine. J’ai appris l’embauche de ce dernier lorsque je me suis aperçu, au cours des dernières semaines, que le site Web ExtraSkater.com – NHL Advanced Statistics était fermé. Cherchant à savoir pourquoi, je suis tombé sur une nouvelle du site Web 25Stanley.com, qui annonçait non seulement l’embauche de Metcalf, mais aussi la mise sur pied d’un petit groupe de personnes dédiées totalement ou partiellement aux statistiques avancées.

Disons-le tout de même: les statistiques avancées ne sont pas la panacée universelle prédite par plusieurs en matière d’évaluation de rendement d’une équipe ou de potentiel individuel des joueurs, mais le fait d’une organisation professionnelle. On est loin de la coupe aux lèvres (littéralement, dans le cas du hockey!), et il est difficile de croire que cette branche du sport permettra de donner des résultats sur patins comme ce fut le cas pour les Athletics d’Oakland, au tournant de l’année 2000. La méthode, appelée sabermétrie au baseball (car dérivée du mot anglais sabermetrics, pour Society for American Baseball Research), a même fait l’objet d’un livre, Moneyball: The Art of Winning an Unfair Game, où l’on décrit l’approche utilisée dans le traitement de ce genre de données. Cet ouvrage a notamment été popularisé par le film du même nom, sorti des studios hollywoodiens, en 2011.

Les mauvaises langues diront que les Maple Leaf de Toronto, l’organisation la plus riche de la LNH, ont encore de l’argent à jeter par les fenêtres et ne feront que poursuivre leur descente aux enfers, le club étant une des organisations ayant obtenu le moins de succès de la «Grand Ligue» au cours des dernières années, malgré des moyens impressionnants. Je partage l’avis de ceux-là sur un point: les Maple Leafs sont détestables – quoique moins que les Bruins ou les Flyers, mais enfin, c’est une autre histoire. Pour le reste, je crois au contraire que les statistiques avancées, sans être une fin en soi, sont l’un des moyens mis à la disposition des organisations sportives pour se démarquer de leurs rivales. Avec tous les outils informatiques développés au cours des dernières années, on serait fou de s’en passer. Un point qu’il faut cependant surveiller, c’est l’aspect subjectif de ces statistiques appliquées au domaine du hockey, du seul fait que les joueurs évoluent en interaction constante durant un match, comparativement au baseball, qui se prête mieux à ce genre de données.

Et les amateurs de ExtraSkater.com, alors? Heureusement, il existe plusieurs autres sites de statistiques analytiques, qui pourront combler les amateurs de la chose, comme Stats.HockeyAnalysis.com, HockeyAnalytics.com ou BehindTheNet.com.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top