- PUBLICITÉ -
Christian Côté a décidé de plonger dans l’aventure

(Photo Michel Chartrand) - En tant que nouveau président du soccer à Saint-Eustache, Christian Côté entend travailler fort, notamment pour améliorer l’encadrement des entraîneurs.

Christian Côté a décidé de plonger dans l’aventure

Nouveau président du soccer à Saint-Eustache

Peu importe la discipline sportive, à moins qu’un individu n’accepte le poste qu’à des fins d’intérêt personnel, il y a lieu de vouer un immense respect à tous les bénévoles qui se dévouent corps et âme au sein d’une organisation qu’ils représentent.

L’époque du bilan écrit à la main sur une feuille de papier et des décisions prises sans rendre de compte est révolue.

Ainsi, quand une personne décide de prendre en charge une association sportive de nos jours, elle doit être consciente que cette association n’a d’autres choix que de respecter diverses procédures et politiques en lien avec d’autres instances. Il devient donc quasi impératif qu’un bon président doit s’avérer un excellent communicateur et un rassembleur de premier plan. Des connaissances, au minimum limitées en informatique et économique font aussi presque des impondérables pour un bénévole au poste de commande. À travers tout cela par ailleurs, il faut surtout être un véritable passionné de son sport, car si on veut relever les différents mandats avec brio, cela exige entre autres beaucoup de temps et d’énergie. Dans la plupart des cas, cela requiert des sacrifices au niveau familial et personnel.

Quand la passion l’emporte sur le reste

Se sentant bien armé pour faire face à la musique, Christian Côté est l’un des bénévoles qui, attiré par le soccer et les défis, a eu la conviction qu’il pouvait apporter beaucoup comme président du soccer à Saint-Eustache.
À noter qu’il n’a accepté de succéder à François Paquette, qu’après une seule saison passée au sein du conseil d’administration, en tant que directeur de la catégorie des joueurs de sept et huit ans. Il agit aussi comme entraîneur depuis que l’aînée de ses deux filles a commencé à pratiquer le soccer.

Dans sa jeunesse, Côté, qui résidait dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, a aussi joué pendant plusieurs années.

Officiellement en poste que depuis quelques mois, cet homme de 34 ans se retrouve donc à la tête d’une association qui comptait près de 1 300 joueurs inscrits à l’été 2008, et qui pour la présente saison d’hiver, aligne 450 adeptes.

Bien au courant qu’il ne peut relever tous les défis tout seul, il se réjouit d’avoir à ses côtés une équipe complète de bénévoles composée d’anciens et nouveaux. Interrogé à savoir pourquoi selon lui plusieurs présidents abandonnent après un seul mandat dans leur sport respectif, Christian Côté a eu la réponse suivante. «Pour être considéré comme un bon président et ne pas se brûler, il faut avoir des gens à nos côtés compétents, sur lesquels on peut leur faire confiance dans l’accomplissement de leurs mandats et que l’on peut échanger facilement.»

Croyant à la qualité des gens qui l’entourent, Côté aime déjà le travail qui a été amorcé en quelques semaines à peine. Pour lui, la vision de laquelle il n’entend pas déroger est de travailler à l’amélioration de l’encadrement au niveau des équipes locales. «Cela ne veut pas dire de mettre moins d’emphase sur nos équipes intercité. Au contraire, avec plusieurs associations dans les Laurentides qui se fusionnent de plus en plus au niveau compétitif, le défi est encore plus grand de demeurer performant. Dans les circonstances, il faut mettre en place une meilleure structure pour aider nos entraîneurs du niveau local, à pouvoir mieux développer leurs différents joueurs.»

Moins de parties, plus de pratiques
À compter de la prochaine saison estivale, dans les groupes d’âge du U-7 à U-10, les joueurs du niveau local disputeront donc un nombre de parties similaire aux joueurs intercité tout en ayant une séance d’entraînement par semaine. Pour assurer des pratiques où les enfants auront du plaisir et pourront améliorer leur niveau d’habiletés, les entraîneurs seront supervisés par le directeur technique, Francis Veillette, ainsi que par René Gramatico, qui lui servira d’adjoint. Un document avec présentation de différents exercices leur sera aussi remis.

Selon Christian Côté et Francis Veillette, les effets positifs reliés à ce changement ne devraient pas tarder à l’avenir.

Photo verticale (MC-2009-01-20-6907.jpg)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top