- PUBLICITÉ -
Charles St-Laurent annonce son départ comme entraîneur-chef

Photo Pierre Latour - Lors du dernier match des Patriotes en 2012, ce n’est pas Alexandre Chalut le frappeur qui s’est mis en évidence, mais plutôt le lanceur!

Charles St-Laurent annonce son départ comme entraîneur-chef

À l’issue de l’élimination des Patriotes

Malgré une superbe performance du lanceur partant Alexandre Chalut lors du 5e match de la série demi-finale, ce ne fut pas suffisant aux Patriotes de Saint-Eustache pour éviter l’élimination face aux joueurs du ProGym de Sherbrooke.

Pourtant, après avoir perdu un premier affrontement face aux porte-couleurs eustachois, les Sherbrookois auraient pu ressentir une pression supplémentaire, à l’idée de vouloir en finir au plus vite avec leurs rivaux. Ils ont finalement résisté et gardé une avance fragile de 2-1, pour finalement l’emporter.

Aux yeux du mentor des Patriotes, Charles St-Laurent, le résultat de cette série s’explique par le fait que les neuf réguliers de Sherbrooke, à chaque rencontre sur le terrain, ont été pour la plupart du temps supérieurs à leurs vis-à-vis. «Le ProGym a vraiment une excellente équipe de baseball. Les joueurs travaillent bien ensemble et par leurs réactions entre les lignes blanches, sont vraiment dévoués à faire tout en leur possible, afin de permettre à leur équipe d’avoir le dernier mot. C’est tout à l’honneur de leur entraîneur-chef Jonathan Breton, qui en plus d’être compétent, semble être hautement respecté», a pris soin d’ajouter le coach St-Laurent.

Il quitte ses fonctions

À l’issue de cette élimination, St-Laurent a par ailleurs informé le président du club, Daniel Roby, qu’il quittait son poste d’entraîneur-chef pour des raisons familiales. Fidèle lieutenant à ses côtés depuis son arrivée à la barre des Patriotes, le nouveau papa Jean-François Leblond a lui aussi décidé de tirer sa révérence pour des motifs similaires.

Très attaché à l’organisation eustachoise depuis le début de l’existence de la formation, Charles St-Laurent avoue que c’est avec un pincement au cœur qu’il a fait connaître sa décision. «Notamment comme entraîneur-chef ces 3 dernières saisons, j’ai entretenu des liens étroits avec la plupart des joueurs sous ma gouverne. D’une certaine façon, j’étais une figure importante dans leur vie de jeunes adultes. Je me console en pensant que je laisse une équipe en bonne santé et qui, par surcroît, misera sur une relève prometteuse lors des prochaines années.»

De beaux souvenirs

Si le fait de ne pas avoir conduit son équipe à un championnat des séries éliminatoires constitue une déception dans sa tête, St-Laurent est tout de même fier d’avoir à son actif une excellente moyenne de victoires/défaites sous son règne, de même qu’un titre de finaliste des séries et deux participations en demi-finale.

Au chapitre des excellents souvenirs qu’il se rappellera encore fort longtemps, il a souligné la 1re fois que l’annonceur maison aux parties locales des Patriotes, Yves Méthot, a mentionné son nom comme entraîneur-chef du club eustachois. Il y aussi son discours aux 7 joueurs de 22 ans en 2010, alors que son équipe tirait de l’arrière 0-2 en séries contre Saint-Constant, qui a visiblement apporté les résultats escomptés, car les Patriotes avaient trouvé le moyen de revenir de l’arrière pour remporter la série.

En terminant, bien qu’il quitte comme coach en chef, St-Laurent a l’intention de demeurer lié aux Patriotes, dans un rôle qui reste à préciser.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top